2022 : quels changements dans le champ du handicap ?

Qui dit nouvelle année, dit changement. Dans cet article, quelques nouvelles mesures applicables en 2022 dans le champ du handicap et qui concernent l’indemnité inflation, la prestation de compensation du handicap, l’allocation aux adultes handicapés, l'allocation journalière de présence parentale (AJPP) et l'allocation journalière de proche aidant (AJPA).

Indemnité inflation

Courant janvier 2022, les bénéficiaires de l'allocation aux adultes handicapés et d'une pension d'invalidité vont percevoir une aide exceptionnelle et individuelle d'un montant de 100 euros destinée à faire face au coût de la vie, et à la hausse des prix de l'énergie.

Cette aide exceptionnelle est ouverte à toutes les personnes ayant perçu une rémunération inférieure à 2 000 euros nets par mois. Elle sera versée en une seule fois par la caisse d’allocations familiales (Caf).

Prestation de compensation du handicap

Depuis le 1er janvier 2022, plusieurs changements impactent la prestation de compensation du handicap (PCH) destinée à rembourser les dépenses liées à la perte d'autonomie :

  • la durée maximale d'attribution de 10 ans ou l'attribution sans limitation de durée (lorsque le handicap n'est pas susceptible d'évoluer favorablement) sont désormais applicables à tous les éléments de la PCH : aide humaine (élément 1), aide technique (élément 2), aménagement du logement, aménagement du véhicule et surcoûts résultant du transport (élément 3), aide spécifique ou exceptionnelle (élément 4), aide animalière (élément 5) ;
  • les plafonds évoluent : le  montant maximal attribuable évolue pour l'aide technique, l'aménagement du véhicule et les surcoûts résultant du transport (élément 3), les charges exceptionnelles (élément 4) et l'aide animalière (élément 5) ;
  • en cas de versements ponctuels, le total des versements correspondant à l’aide humaine est limité à deux mois de prestation. Ensuite, le versement reprend de façon mensuelle.

Allocation aux adultes handicapés

Concernant l’allocation aux adultes handicapés (AAH), cette aide financière, versée le 5 du mois et qui garantit aux personnes handicapées un revenu minimal d’existence pour faire face aux dépenses de la vie courante, deux changements majeurs :

  • des nouveaux abattements fiscaux. Depuis le 1er janvier 2022 :
    • un abattement forfaitaire de 5 000 euros sur les revenus du conjoint du bénéficiaire de l'AAH est applicable (au lieu de l'abattement proportionnel actuel de 20 %),
    • un abattement supplémentaire de 1 100 euros par enfant à charge peut en plus s’ajouter à l'abattement de 5 000 euros ;
  • à compter de 2022, si le 5 du mois tombe un samedi, un dimanche ou un jour férié, la prestation sera versée avant le 5 du mois contrairement à ce qui ce qui se faisait auparavant. Pour 2022, cela concerne les mois de février, mars et juin.

À savoir

La date du 5 est la date d'émission du virement de l'organisme de prestation sociale. Notez que la somme n'arrive réellement sur votre compte selon les banques qu'un à trois jours plus tard.

Allocation journalière de présence parentale

Depuis le 1er janvier 2022, le montant de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP) est revalorisé au niveau du Smic net : 58,59 euros par jour et 29,30 euros pour une demi-journée.
Si vous vous occupez d’un enfant gravement malade, accidenté ou handicapé, l’AJPP) peut vous être versée pour chaque journée ou demi-journée passée auprès de votre enfant (dans la limite de 22 jours par mois) ; l'AJPP pouvant vous être accordée sur une période de 3 ans.

Allocation journalière de proche aidant

Versée aux personnes qui arrêtent de travailler ponctuellement ou réduisent leur activité pour s’occuper d’un proche en situation de handicap ou de perte d’autonomie d'une particulière gravité, depuis le 1er janvier 2022 :

  • l’allocation journalière proche aidant (AJPA) est désormais ouverte aux conjoints collaborateurs ;
  • le montant de l'AJPA est revalorisé au niveau du Smic net : 58,59 euros par jour et 29,30 euros pour une demi-journée.

L'info en plus !

Depuis le 1er janvier 2022, le congé de proche aidant est ouvert aux aidants de personnes en perte d’autonomie moins avancée.