Le Falc : un outil pour une justice accessible à tous

La méthode Falc (facile à lire et à comprendre) permet de transcrire des textes dans un langage simplifié compréhensible par le plus grand nombre. Un premier guide en Falc, édité par le Conseil d’État, vient de paraître. La justice s' intéresse et commence progressivement à vouloir utiliser le Falc pour faciliter l’accès aux tribunaux et aux litiges avec l’administration.

Qu’est ce que la méthode Falc?

Le facile à lire et à comprendre est une méthode qui a pour but de transcrire un langage classique en langage compréhensible par tous. Le texte ainsi simplifié peut être compris par les personnes handicapées mentales, mais aussi par d’autres comme les personnes dyslexiques, malvoyantes, les personnes âgées, les personnes qui maîtrisent mal le français.

Comment rendre la justice accessible à tous ?

Rendre les termes juridiques et administratifs plus simples et accessibles à tous est une nécessité. En 2017, le Conseil d’État a décidé d’adopter la méthode Falc pour répondre à ce constat. Un premier document, intitulé Comment introduire une requête devant un tribunal administratif ?, a été publiée en Falc, en novembre 2020, avec le soutien de l'Unapei et d'un Ésat spécialisé dans ce type de transcription.

Où se procurer ce premier document en Falc ?

Pour le moment, ce document est uniquement proposé au format papier à l'accueil des juridictions de tous les tribunaux administratifs, ainsi qu'au sein des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Il est également disponible auprès de l’association Droit Pluriel, qui milite pour une justice accessible à tous et notamment aux personnes en situation de handicap.

Quelles sont les autres démarches ?

Le Conseil d'État s'engage en faveur de la diversité et l'égalité. Via un label, il s'engage, notamment, en faveur du handicap, dans l'accès à l'emploi et dans une meilleure accessibilité au parcours judiciaire. Enfin, le Service de l'accès au droit et à la justice et d'aide aux victimes du ministère de la Justice (SADJAV) s’intéresse désormais au Falc.