Port du masque et masques inclusifs

Le port du masque grand public est obligatoire, depuis le 20 juillet 2020, en complément des gestes barrières, dans tous les lieux clos recevant du public ainsi que dans les lieux estimés pertinents par les préfets de chaque département, sauf les locaux d’habitation, en fonction de la situation épidémique locale.

L’objectif des mesures prises est clair : limiter les risques d’une reprise de l’épidémie. 

À partir de quel âge le masque est-il obligatoire ?

Toute personne âgée de 11 ans et plus doit porter un masque dans les lieux publics clos, en complément de l'application des gestes barrières, en France.

Des masques pour les personnes sourdes et malentendantes

Le port du masque entrave notoirement la communication des personnes sourdes et malentendantes.

Pour surmonter cette difficulté, diverses initiatives se sont développées en France. Deux masques conçus pour favoriser la lecture labiale et la perception des expressions du visage ont été homologués par la DGA qui les a reconnus conformes aux recommandations en termes de filtration des particules fines et de respirabilité

Le masque à visière conçu par la société Odiora

Fabriqués en circuit court, dans une démarche inclusive, les masques Sourire d’Odiora sont désormais commercialisés ; élaborés dans une démarche responsable et inclusive, ils sont fabriqués à Lyon, en circuit court et en partenariat avec des entreprises adaptées. Commander un masque Sourire® Odiora.

Le masque inclusif®

Conçu en France, les masques inclusifs sont disponibles en précommande sur le site de la boutique en ligne.

  • Pour les particuliers/associations : il est recommandé d’envoyer sa demande par email à particulier@masqueinclusif.com en précisant le modèle de masque et la quantité souhaitée.
  • Pour les professionnels : il est recommandé d’envoyer sa demande par email à pro@masqueinclusif.com en précisant le modèle de masque et la quantité souhaitée.

Qui peut bénéficier d’une dérogation ?

Une dérogation est cependant mise en place pour toutes les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable. 
Pour bénéficier de cette dispense, toute personne concernée doit être en possession d’un certificat médical justifiant son handicap et l’impossibilité de porter un masque.

Les personnes dispensées de porter un masque restent tenues de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port, si possible, d’une visière, respect des autres gestes barrières, à savoir rester à plus d’un mètre de l’autre, ne pas toucher son visage et les yeux, se laver très souvent les mains, saluer sans toucher les personnes, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir en papier et le jeter).

Quels sont les lieux clos concernés par l’obligation du port du masque ?

Les lieux concernés par le port du masque obligatoire sont :

  • les salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas ;
  • les restaurants et débits de boissons ;
  • les hôtels et pensions de famille ;
  • les salles de jeux ;
  • les établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ;
  • les bibliothèques, centres de documentation ;
  • les établissements de culte ;
  • les établissements sportifs couverts ;
  • les musées ;
  • les établissements de plein air ;
  • les chapiteaux, tentes et structures ;
  • les gares (SNCF, routières, maritimes) ;
  • les aéroports ;
  • les hôtels-restaurants d'altitude ;
  • les établissements flottants ;
  • les refuges de montagne ;
  • les magasins de vente, centres commerciaux ;
  • les administrations et banques ;
  • les marchés couverts.

Dans les autres catégories d’établissements, il peut être rendu obligatoire par l’exploitant.

Pour en savoir plus, consultez les questions-réponses publié par le ministère des Solidarités et de la Santé sur le port du masque « grand public » obligatoire en lieux clos.

Des communes où le port du masque est obligatoire

Le gouvernement n'a pas rendu obligatoire le port du masque dans la rue en France ; néanmoins, cela peut être désormais décidé par les préfets pour éviter de nouvelles contaminations. Face à la situation sanitaire qui se dégrade, certaines communes rendent en effet le port du masque obligatoire dans l'espace public, dans les lieux particulièrement touristiques et où la population est dense. Renseignez-vous !

Le ministre chargé de la Santé recommande de porter le masque en extérieur.

Quelle amende si on ne porte pas de masque ?

Ne pas porter de masque dans un lieu où il est obligatoire peut être sanctionné d'une contravention de 4e classe qui est définie par une amende forfaitaire de 135 euros. 

Dans les villes où le port est obligatoire, l'amende varie quant à elle selon les communes. Son montant est indiqué lors de la parution de l'arrêté préfectoral.