Revivez le premier anniversaire de Mon Parcours Handicap en replay !

3 vidéos à visionner en replay pour répondre à vos questions sur les aides à la compensation du handicap, l’immersion professionnelle et l’apprentissage !

Visionner en replay la vidéo « Premier anniversaire de la plateforme Mon Parcours Handicap ».

Le 6 mai dernier, à l’occasion du premier anniversaire de la plateforme Mon Parcours Handicap, les experts de l’Agefiph, du Fiphfp, de Cap emploi, de Pôle emploi, de la mission locale et du ministère du Travail ont apportés de nombreuses réponses lors de 3 tchats organisés par la Caisse des Dépôts et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie

1) Tchat 1 - « Les aides pour compenser les conséquences du handicap en emploi »

Retrouvez le témoignage de Alexandre Vanesse (CDC) et les deux experts, Faouzi Bousmah (Agefiph) et Catherine Auguste (FIPHFP). 

Quelles sont les aides et les acteurs à solliciter ?

Les mesures visant à compenser le handicap d’une personne s’envisagent à toutes les étapes de son parcours professionnel (embauche, déroulement de carrière, accès à la formation…) pour lui permettre de favoriser son insertion et son maintien dans l'emploi dans des conditions optimales. Ces mesures sont extrêmement variées et s’adaptent en fonction des types de handicap et de poste.

Les solutions peuvent être de différentes natures :

  • des aménagements techniques (comme la mise à disposition de logiciels ou d’équipements adaptés à votre handicap) ;
  • des aménagements organisationnels (des horaires adaptés, par exemple) ;
  • un accompagnement humain (un interprète en langue des signes, par exemple).

Ces aides sont délivrés pour les personnes relevant du secteur public par le Fiphfp et pour celles relevant du secteur privé par l’Agefiph.

Pour en savoir plus, consultez le catalogue des interventions du Fiphfp et les services et aides financières proposés par l'Agefiph.

Comment bénéficier de ces mesures de compensation ?

Pour accéder aux aides et aux dispositifs intervenant dans la compensation du handicap, le moyen le plus courant est de solliciter la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) en remplissant un dossier de demande disponible auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Si vous êtes dans l'une des situations suivantes, il est inutile de solliciter une RQTH, une attestation reconnaissant votre handicap suffit :

  • titulaire de l’allocation adulte handicapé (AAH) ;
  • bénéficiaire de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH) victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ;
  • titulaire d’une pension d’invalidité ;
  • bénéficiaire de certains emplois réservés ;
  • titulaire d’une allocation ou d’une rente d’invalidité au titre de la protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires ;
  • titulaire de la carte « mobilité inclusion » portant la mention « invalidité ».

Pour en savoir plus, consultez l'article « Compenser mon handicap dans l'emploi ».

2) Tchat 2 - « Handicap et immersion professionnelle »

Découvrez le témoignage de Romain Prouvost et Céline Gaxatte (stagiaire et employeur TF1)  et des experts Caroline Danel (AREFIE) et Jean-Fabrice Gusthiot  (Pôle Emploi). 

Quelles sont les objectifs de l’immersion professionnelle ?

L’immersion professionnelle constitue une bonne manière de vérifier la pertinence d’un projet professionnel et un véritable levier pour s’insérer dans l’emploi.

Comment réaliser une immersion professionnelle ?

Il existe plusieurs possibilités pour effectuer une période d’immersion chez un employeur.

  • La période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) : proposée et mise en place par différents organismes « prescripteurs » (Pôle emploi, Cap emploi, missions locales, structures de l’insertion par l’activité économique, notamment), la PMSMP permet à toute personne, sur une durée d'un mois maximum, de tester un métier, de vérifier en situation réelle que son projet professionnel correspond à ses attentes, vérifier qu’il est compatible avec les conséquences de son handicap. La PMSMP s'adresse à toute personne faisant l’objet d’un accompagnement social ou professionnel personnalisé pour accéder à l’emploi, à toute personne sans activité en parcours d’insertion, aux personnes en activité engagées dans une démarche d’insertion ou de réorientation professionnelle​
  • Le DuoDay : le Duoday est une journée européenne organisée chaque année pendant  laquelle un employeur ouvre ses portes à une (ou plusieurs) personne en situation de handicap pour lui permettre de découvrir un métier en formant un duo avec un professionnel qui la guide et lui explique son travail. 
  • 1 jour 1 métier : tout étudiant ou demandeur d’emploi en situation de handicap peut participer à l’opération « Un jour, un métier en action » proposée par l’Agefiph ; une opération permettant de vivre une journée en immersion dans une entreprise partenaire de l’Agefiph pour découvrir un métier, une entreprise et un secteur d’activités et vérifier la pertinence de son projet professionnel.

En savoir plus sur l'immersion professionnelle

Découvrez notre service Andi - Service d'immersion professionnelle

Essayez un métier simplement

Vous êtes en situation de handicap et vous avez un projet professionnel ?
Faites une immersion professionnelle pour vérifier que ce métier vous correspond grâce à notre service Andi. 

Andi - Service d'immersion professionnelle

3) Tchat 3 - « Handicap et apprentissage »

Visionnez le témoignage de Clément Rocu (CDC Informatique) et des experts Guillaume Lozé (DGEFP) et Éric Meseguer (Cap Emploi). 

L’apprentissage c’est un levier d’accès à l’emploi pour les personnes handicapées (au même titre qu’une autre formation en alternance : le contrat de professionnalisation).

Qui peut conclure un contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Il n’y a pas de limite d’âge pour les personnes reconnues comme travailleur handicapé; toute personne qui a une RQTH peut entrer en apprentissage quel que soit son âge.

Qu’est-ce qu’un contrat d’apprentissage aménagé ?

Toute personne reconnu travailleur handicapé peut bénéficier d’un contrat d’apprentissage aménagé. Ce contrat est identique au contrat d’apprentissage classique mais certaines règles sont aménagées pour faciliter la formation de la personne sur les points suivants : 

  • les conditions d’âge ;
  • la durée du contrat ;
  • le temps de travail ;
  • le déroulement de la formation.

Pour en savoir plus, consultez la rubrique dédiée à l'apprentissage.

4) Nos partenaires

Retrouvez tous les partenaires qui ont contribué à la production des contenus des rubriques « Emploi-vie professionnelle », « Formation professionnelle » et du dossier « Alternance » de la plateforme Mon Parcours Handicap.