Covid-19 : mesures concernant les personnes en situation de handicap

La dégradation du contexte sanitaire conduit le Président de la République à mettre en place un dispositif renforcé de freinage de l’épidémie, sur tout le territoire.

Le Gouvernement se mobilise pour apporter une réponse spécifique aux enfants en situation de handicap

En raison de la situation sanitaire, les établissements scolaires n’accueilleront plus d’élèves à partir du 5 avril. La continuité pédagogique sera assurée en distanciel.

L’ensemble des établissements et services médico-sociaux (ESMS), externats et internats pour enfants restent ouverts avec les mêmes règles sanitaires qu’actuellement.

Les enfants scolarisés en Unités d’Enseignement externalisées pourront être accueillis dans les établissements médico sociaux dont ils dépendent.

Les enfants scolarisés en maternelle et primaire, dont ceux scolarisés en ULIS, suivront un enseignement à distance la semaine du 5 au 9 avril. Après deux semaines de congés, du 10 au 25 avril, ils seront de nouveau accueillis dans leurs classes.

Les collégiens, dont ceux scolarisés en ULIS, suivront des enseignements à distance la semaine du 5 au 9 avril, puis du 26 au 30 avril, après deux semaines de congés scolaires.

En maternelle, en primaire, au collège ou au lycée, la continuité pédagogique des enfants en situation de handicap pourra notamment être assurée grâce aux ressources et supports pédagogiques adaptés à disposition sur CapEcole Inclusive.

Au regard de l’importance de leur mission et de leur total engagement, les professionnels médico-sociaux sont soutenus. Ils comptent parmi les personnels prioritaires pour la mobilisation de systèmes de gardes d’enfants organisés par l’Éducation nationale et ses partenaires.

Les mesures de freinage renforcées sont étendues à l’ensemble du territoire métropolitain

Les déplacements sont autorisés dans un rayon de 10 km autour du domicile, sans limite de durée et sans attestation, avec simplement un justificatif de domicile. 

Au-delà de ce rayon de 10 km, les déplacements des personnes en situation de handicap et de leurs accompagnants sont autorisés sous réserve de la production d’une attestation de déplacement et de la capacité à justifier, lors d’un contrôle, la qualité de personne en situation de handicap. Il s’agit d’un des motifs impérieux permettant les déplacements inter- régionaux.

Le télétravail est systématisé, lorsque c’est possible. Outre l’octroi de financement pour la fourniture de masques inclusifs pour les salariés handicapés et leurs collègues, des aides sont disponibles pour l’adaptation des équipements nécessaires au travail à domicile. Consultez le détail de l’ensemble de ces aides.

La continuité des droits des personnes est assurée

Pour éviter toute situation de rupture de droits, les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) restent ouvertes avec un accueil physique qui sera adapté à la situation sanitaire de chaque territoire.

Les droits échus sont prorogés automatiquement, même en l’absence de renouvellement, et ce jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire actuel, le 1er juin 2021.

Attestations

Sur le site du ministère de l’Intérieur, vous pouvez télécharger les attestations de déplacement ainsi qu’une attestation en facile à lire et à comprendre (Falc).

Vous avez des questions ?

  1. Consultez la foire aux questions (FAQ) mises en ligne par le secrétariat d'État chargé des Personnes handicapées qui fait l'objet de mises à jour régulières.
  2. Si vous ne trouvez pas de réponses à vos questions dans cette FAQ ou que vous faites face à des difficultés, en tant que personnes en situation de handicap ou d'aidants, telles que des difficultés d’accès aux soins ou à des solutions de répit, ou pour toute personne isolée, contactez le 0800 360 360. Il s'agit d'un numéro vert, gratuit, qui vous permet d’entrer directement en relation avec des acteurs impliqués dans l’accompagnement des personnes handicapées près de chez vous, qui se coordonnent pour vous apporter des solutions adaptées. Si vous êtes proche aidant et que vous ne trouvez pas de solutions de répit, vous pouvez également joindre le 0 800 360 360. Pour en savoir plus sur cette plateforme, consultez l'article « 0 800 360 360 : un numéro national pour des réponses de proximité ».
  3. Le numéro vert 0 800 130 000, mis à disposition par le Gouvernement, répond à toutes vos questions sur la Covid-19. Il est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.