Vélo adapté au handicap : quel matériel choisir et comment le financer ?

Publié le 09/07/2024 ‐ Mis à jour le 10/07/2024

Partager la page

Le Tour de France 2024 se déroule du 29 juin au 21 juillet 2024. L’occasion de rappeler que le vélo est une activité physique adaptée aux personnes en situation de handicap. Mon Parcours Handicap vous présente les matériels existants et les moyens de les financer.

Quels sont les vélos adaptés pour les personnes handicapées ? 

Les personnes en situation de handicap ont accès à une variété de vélos adaptés à leurs besoins. Un point sur les principales catégories.

Qu’est-ce que le vélo pousseur ?

Le vélo pousseur peut être aussi appelé tandem adapté. La personne en situation de handicap s’installe dans son fauteuil roulant. Le vélo pousseur s’accroche à l’arrière de la plupart des fauteuils roulants. Il permet à une personne de guider et soutenir la personne en fauteuil. Pour Avec ce système, le fauteuil roulant doit être équipé d’un levier de frein au niveau des poignées à pousser.

Le vélo pousseur est idéal notamment pour les personnes avec des problèmes de motricité des membres.

Qu’est-ce que le tricycle ?

Le tricycle est stable et sécurisant grâce à trois roues. Il existe des tricycles manuels ou des tricycles à assistance électrique, équipé d’un moteur pour faciliter le pédalage. Des modèles de tricycles permettent d’accrocher un fauteuil roulant à l’avant grâce à un système d’accroche spécifique ou sur une plateforme.

Qu’est-ce que le Handbike ou vélo à mains ?

Ce modèle de vélo permet de pédaler avec les mains. Il est destiné aux personnes ayant une déficience motrice au niveau des jambes. Il existe des modèles de handbik à assistance électrique pour faciliter les déplacements, notamment dans les montées.

Qu’est-ce que le vélo tandem ?

Le vélo tandem permet à deux personnes de pédaler ensemble, en même temps. Le vélo tandem peut être approprié, par exemple, pour accompagner une personne ayant une déficience visuelle ou ayant besoin d’aide pour être guidée.

Vélos : quelles adaptations sont possibles ? 

Selon vos besoins spécifiques, chaque type de vélo peut être personnalisé au niveau :

  • des sièges ;
  • des systèmes de direction ;
  • des freins ;
  • des dispositifs de sécurité.

Par exemple, vous pouvez ajouter :

  • des roues stabilisatrices pour pallier les difficultés d’équilibre ;
  • une assistance au pédalage pour les personnes qui peuvent pédaler mais ayant besoin d'une assistance supplémentaire pour des raisons de force ou d'endurance ;
  • un changement de vitesse automatique ;
  • un dispositif de maintien (harnais ou supports pour maintenir les personnes ayant des problèmes de tonus musculaire) ;
  • un casque (obligatoire pour les moins de 12 ans et recommandé à tout âge) ;
  • etc. 

Qui peut vous aider à choisir votre vélo adapté ? 

  • Votre médecin traitant ou médecin spécialiste, ergothérapeute.
  • Les centres d’information et de conseil sur les aides techniques (Cicat, EqLAAT).
  • Les revendeurs de vélos adaptés aux personnes en situation de handicap et distributeurs d’aides techniques. N’hésitez-pas à demander plusieurs devis et à comparer les modèles, en fonction de vos besoins, de votre budget, mais aussi de la manière dont vous prévoyez de l’utiliser : tous les jours, une fois par semaine ou par mois, uniquement pour les vacances ?
  • Des sites associatifs comme handivelo.fr, une plateforme d’information collaborative dédiée aux personnes en situation de handicap ou la fédération française de cyclotourisme.

Quelles sont les bienfaits du vélo pour les personnes en situation de handicap ? 

Le vélo offre de nombreux bienfaits pour les personnes en situation de handicap, tant sur le plan physique que mental :

  • renforcer les muscles des jambes et des bras ;
  • améliorer la santé du cœur et des poumons ;
  • à améliorer la coordination des gestes, l'équilibre et la concentration ;
  • réduire les spasmes musculaires et la raideur chez certaines personnes grâce au mouvement continu ;
  • réduire le stress et l'anxiété grâce aux endorphines libérées par l’activité physique ;
  • brûler des calories en réduisant le risque de maladies cardio-vasculaires ;
  • etc. 

Comment financer l’achat de votre vélo adapté ? 

Si vous souhaitez acheter votre vélo, il existe différentes possibilités de financements. Vous pouvez obtenir une prise en charge et différentes aides financières selon le matériel souhaité.

Les dispositifs pris en charge par l'Assurance Maladie :

  • doivent être inscrits à la LPP (liste des produits et prestations) et comporter un code LPP. 
  • nécessitent une prescription médicale pour pouvoir être remboursés

Une prise en charge par l’Assurance Maladie pour les tricycles 

Pour obtenir une prise en charge financière de votre tricycle médical par votre caisse d’Assurance Maladie, vous devez disposer d’une prescription médicale. Le remboursement va dépendre également d’autres critères. 

L’achat de votre tricycle doit répondre à un besoin d’aide pour vous déplacer ou gagner en autonomie.

Le montant de la prise en charge dépend de la catégorie de l’aide technique dans la liste des produits et prestations remboursables par l’assurance maladie (CPAM).

Les aides financières de la MDPH 

Si vous êtes en situation de handicap et avez moins de 20 ans ou si votre enfant est concerné

Vous pouvez solliciter auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) les aides suivantes pour financer l’achat d’un vélo adapté :

Si vous êtes un adulte en situation de handicap

Vous pouvez solliciter auprès de la maison des personnes en situation de handicap (MDPH) les aides suivantes pour financer l’achat d’un vélo adapté :

  • La prestation de compensation du handicap (PCH) dont l’objectif est de compenser les difficultés quotidiennes, liées à une situation du handicap. La PCH peut compléter la prise en charge de votre tricycle s’il est en partie financé par l’Assurance Maladie ou pour les vélos adaptés intervenir sur le surcout lié à cette adaptation.
  • Le Fonds départemental de compensation du handicap (FDCH) selon votre situation et le montant du reste à charge. Le FDCH intervient pour vous aider à compléter le financement d’un projet de compensation ou d’une aide, après déduction de l’ensemble des autres droits à faire valoir en priorité.

Le bonus vélo : aide de l’État

Aide de l’État pour financer un vélo, le bonus vélo a été prolongé jusqu’en 2027.

Pour les personnes en situation de handicap, cette aide financière peut aller jusqu’à :

  • 150 € maximum pour un vélo classique ;
  • 400 € maximum pour un vélo à assistance électrique ;
  • 2000 € maximum pour un vélo pliant, cargo, allongé ou adapté à une situation de handicap.

 Vous devez présenter les pièces justificatives suivantes :

  • une copie d’une pièce d’identité en cours de validité (carte d'identité, passeport ou du titre de séjour) ;
  • une copie d'un justificatif de domicile de moins de trois mois ;
  • une copie de la facture d'achat du vélo ;
  • un justificatif qui atteste de votre situation de handicap.

À savoir

  • Cette aide est étendue également aux vélos d’occasion depuis 2024.
  • Vous pouvez en bénéficier qu’une seule fois par personne.

Pour en savoir plus, consulter l’article sur le site service-public.fr

Une initiative à Lyon pour financer l’achat de vélos adaptés

La Métropole de Lyon accompagne financièrement les personnes en situation de handicap dans leur achat de vélos adaptés.

Ces aides se cumulent avec les aides de l’État, les aides locales et la PCH.

Consulter les aides à l’achat d’un vélo adapté | site la ville a vélo.org

Paramètres d’accessibilité

Paramètres d'affichage

Choose a theme to customize the look of the site.

Paramétrer les cookies