APA : Allocation personnalisée autonomie

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) est destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans, sous conditions de perte d'autonomie.

Cette allocation peut servir à payer (en totalité ou en partie) les dépenses nécessaires pour rester à domicile, ou à payer une partie du tarif dépendance d'un l'établissement médico-social (notamment un EHPAD).

À noter : la personne qui perçoit la prestation complémentaire pour recours à tierce personne (PCRTP) peut déposer sa demande d'APA 2 mois avant son 60e anniversaire.

Il faut être dans une situation de perte d'autonomie (besoin d'aide pour accomplir les actes de la vie courante, ou état de santé nécessitant une surveillance constante).

La perte d'autonomie se mesure à l'aide de la grille AGGIR. Cette grille définit plusieurs degrés de perte d'autonomie, allant du GIR 1 (perte d'autonomie la plus forte) au GIR 6 (perte d'autonomie la plus faible). Seules les personnes relevant des GIR 1, GIR 2, GIR 3 ou GIR 4 peuvent percevoir l'APA.

l faut résider :

  • soit à son domicile,
  • soit au domicile d'un proche qui vous héberge,
  • soit chez un accueillant familial, soit dans une résidence autonomie (anciennement appelé foyer-logement).

Il faut habiter en France de manière stable et régulière.

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) n'est pas cumulable avec certains revenus d'aide aux personnes en perte d'autonomie :

  • l'allocation simple versée dans le cadre de l'aide ménagère à domicile,
  • l'aide en nature versée sous forme d'aide-ménagère à domicile, la prestation de compensation du handicap (PCH),
  • la majoration pour aide constante d'une tierce personne, la prestation complémentaire pour recours à tierce personne (PCRTP).

Toutefois, la personne percevant déjà la PCRTP peut déposer un dossier de demande d'APA afin de pouvoir ensuite choisir entre ces 2 allocations celle qui lui convient le mieux.

Source