PRITH : Plan régional d’insertion des travailleurs handicapés

Les plans régionaux pour l’insertion des travailleurs handicapés (PRITH) ont été mis en place par voie de circulaire par la DGEFP en 2009, pour repositionner l’action en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés au niveau régional, dans une vision plus stratégique, le niveau des politiques d’emploi et de formation.

Les PRITH sont venus se substituer aux anciens plans départementaux, qui existaient depuis le début des années 90.

Un plan régional pour l’insertion des travailleurs handicapés (PRITH) est élaboré, par le service public de l’emploi et les acteurs intervenant dans le champ du handicap, sous l’autorité du Préfet de Région.

Ce plan comprend :

  • Un diagnostic régional englobant les diagnostics locaux établis avec la collaboration des référents pour l’insertion professionnelle des MDPH,
  • Un plan d’action régional pour l’insertion des travailleurs handicapés comportant des axes d’intervention et des objectifs précis,
  • Des indicateurs régionaux de suivi et d’évaluation des actions menées au niveau régional.

Les conventions prévues à l’article L. 6123-4 du code du travail contribuent à mettre en œuvre ce plan. Sur la base d’un diagnostic partagé, ces PRITH fixent un plan d’actions comportant des objectifs chiffrés, la description des moyens associés et des indicateurs de suivi. Il alimente le diagnostic du programme régional d’accès à la formation et à la qualification professionnelle des personnes handicapées.

Les partenariats constituent la clef de réussite des PRITH, c’est pourquoi ils se sont élargis progressivement.

Au-delà du premier cercle d’acteurs, que sont la DIRECCTE, l’AGEFIPH, le conseil régional, le FIPHFP, il y a un ensemble d’acteurs impliqués, à géométrie variable selon les territoires, et les orientations stratégiques du PRITH.

On rencontre le plus souvent les MDPH, qui sont membres de la gouvernance du PRITH depuis l’origine (et souvent également membres des commissions handicap des CREFOP) mais aussi les CARSAT, l’ARS, le RSI, le rectorat, les universités, les conseils départementaux, les partenaires sociaux, etc.

La coordination avec certains acteurs comme le FIPHFP a pu être renforcée en 2014 avec l’installation d’un Handipact dans chaque région. Pour un exemple des actions mises en œuvre dans le cadre du PRITH, et des partenaires impliqués (AGEFIPH, FIPHFP, organisations syndicales et patronales représentatives, conseil régional, DIRECCTE, …) dans son élaboration et son suivi, on peut consulter le site du PRITH d’Île-de-France ou celui du PRITH du Grand Est.

Source