Allocation journalière du proche aidant (AJPA)

Publié le 21/01/2023 ‐ Mis à jour le 07/04/2023

Si vous cessez ou réduisez temporairement votre activité professionnelle pour vous occuper d'un proche en situation de handicap ou de perte d'autonomie, vous pouvez faire une demande d’allocation journalière du proche aidant (AJPA). Il s’agit d’un revenu de remplacement sous forme d’aide financière pour compenser votre perte de salaire. L’AJPA est versée par la caisse locale dont vous dépendez selon votre régime (par exemple : la Caisse d’allocation familiale ou la Mutualité sociale agricole).

1) Qu’est-ce que l’allocation journalière du proche aidant ?

L’AJPA est un revenu de remplacement pour les aidants de personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie, contraints de réduire ou de cesser temporairement leur activité professionnelle pour s’occuper de leur proche. 

2) Quels sont les critères d’attribution de l’AJPA ?

Pour percevoir l’allocation journalière du proche aidant, vous devez :

  • résider en France de manière stable et régulière ; 
  • être salarié ou fonctionnaire et avoir demandé un congé de proche aidant (CPA)  à votre employeur ; 
  • être travailleur indépendant, salarié d’un particulier employeur cessant ou réduisant votre activité professionnelle ;
  • être stagiaire d’une formation professionnelle rémunérée ou chômeur indemnisé suspendant votre formation ou votre recherche d’emploi ;
  • entretenir un lien étroit et stable avec la personne aidée : conjoint, concubin, pacsé, ascendant, descendant, personne âgée ou handicapée avec laquelle vous résidez ou avec laquelle vous entretenez des liens étroits et stables ;
  • apporter votre aide à titre non professionnel pour accomplir tout ou partie des actes de la vie quotidienne ;
  • intervenir régulièrement auprès de la personne aidée.

La personne aidée doit :

  • avoir un taux d’incapacité d’au moins 80 % reconnu par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH)
  • ou une perte d’autonomie correspondant à un GIR 1, 2, 3 ou 4 et bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ;
  • être invalide ou bénéficiaire de rentes d’accident du travail et de maladie professionnelle avec une majoration ou une prestation complémentaire de recours à une tierce personne.

3) Qui peut percevoir l’allocation journalière du proche aidant ?

L’AJPA peut être perçue par :

  • les salariés du secteur privé ;
  • les salariés du secteur public ;
  • les travailleurs indépendants ;
  • les chômeurs indemnisés et stagiaires d’une formation professionnelle rémunérée.

L’AJPA s’adresse à toute personne qui :

  • réduit ou interrompt son activité pour accompagner un proche ;
  • a besoin de temps pour prendre soin de son enfant, de son conjoint, d’un parent, d’un membre de sa famille jusqu’au 4e degré (grand-oncle, grand-tante, petit neveu, cousin germain) ou d’une personne en situation de handicap ou âgée avec laquelle elle vit ou entretient des liens étroits et stables, à qui elle vient en aide de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, selon les critères d’attribution.

4) Quel est le montant de l’AJPA ?

L’allocation journalière du proche aidant est versée par :

  • la Caisse d'allocation familiale (Caf) pour les personnes qui relèvent du régime général ;
  • la caisse de Mutualité sociale agricole (MSA) pour les personnes qui relèvent du régime agricole.

Si vous remplissez les conditions d’attribution, l’AJPA peut vous être attribuée par journée ou par demi-journée de réduction d’activité professionnelle, dans la limite de 66 jours durant toute votre carrière professionnelle et de 22 jours par mois. Et ce quels que soient votre activité et le nombre de personnes que vous aidez. 

Le montant de l'AJPA au 1er janvier 2023 est ainsi de :

  • 62,44 euros par jour ;
  • 31,22 euros par demi-journée.

Ce montant est forfaitaire et calculé sur la base du salaire minimum de croissance rapporté à une valeur journalière et net des prélèvements sociaux obligatoires.

5) Comment faire une demande d'allocation journalière du proche aidant  ?

  • Si vous êtes salarié ou un agent de la fonction publique, vous devez au préalable faire une demande de congé de proche aidant auprès de votre employeur.
  • Si vous êtes déjà allocataire de la Caf, vous pouvez faire une demande en ligne sur Mon Compte, dans la rubrique « Demander une prestation ». 
  • Si vous n’êtes pas encore allocataire de la Caf ou si vous êtes allocataire de la MSA, vous devez faire une demande sur papier téléchargeable :

Une fois complété et accompagné des pièces justificatives demandées, le dossier doit être adressé à la Caf ou à la MSA qui se charge d’instruire le dossier.

Chaque fin de mois, vous recevez de la part de la Caf ou de la caisse MSA une attestation mensuelle à compléter :

  • soit par l’employeur lorsque vous êtes salarié ou fonctionnaire et en congé de proche aidant
  • soit par vous-même si vous êtes travailleur non salarié ou chômeur indemnisé.

Une fois l’attestation mensuelle complétée, datée et signée, vous devez la retourner à la caisse dont vous dépendez (Caf ou MSA).

À savoir

L’allocation journalière du proche aidant est versée chaque mois. 

6) L’AJPA est-elle cumulable avec d’autres aides et droits ?

Vous ne pouvez pas percevoir l’AJPA si vous êtes :

  • à la retraite ou sans activité professionnelle (et sans indemnités chômage) ;
  • employé par la personne aidée au titre de la prestation de compensation du handicap (PCH) ou de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa) ;
  • bénéficiaire de congés du type congé maternité, paternité, adoption, allocation aux adultes handicapés (AAH), allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), allocation journalière de présence parentale (AJPP), allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP).

L’AJPA ouvre droit automatiquement à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF).

Pour plus de précisions, rapprochez-vous, selon votre régime, de votre caisse (Caf ou MSA).

L’essentiel à retenir

  • L’allocation journalière du proche aidant est un revenu de remplacement pour les aidants de personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie, réduisant ou cessant temporairement leur activité professionnelle pour s’occuper de leur proche.
  • L’AJPA est versée par la Caisse d’allocation familiale (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) en lien avec le congé aidant. 

Paramètres d’accessibilité

Paramètres d'affichage

Choose a theme to customize the look of the site.

Paramétrer les cookies