S'informer sur l'emploi accompagné et les modalités pour le solliciter

Depuis 2017, certains travailleurs handicapés et leur employeur peuvent bénéficier d'un accompagnement et d’un soutien spécifique au titre du dispositif d’emploi accompagné.

1) L’emploi accompagné : qu’est-ce-que c’est ?

Cet accompagnement spécifique est mobilisé pour sécuriser durablement l’emploi de collaborateurs, du secteur privé comme du secteur public, qui rencontrent des difficultés particulières, qui s’inscrivent dans la durée, en lien direct avec leur handicap.

Le dispositif d’emploi accompagné s’adresse donc à des personnes en situation de handicap ayant besoin d’un soutien renforcé pour obtenir un emploi rémunéré chez un employeur public ou privé et pour le conserver dans la durée.

Ce dispositif complète, lorsque nécessaire, les autres prestations et offres existantes.

L’emploi accompagné est particulièrement indiqué sur des situations de handicap difficiles à appréhender par un employeur comme les troubles psychiques, les troubles du spectre de l’autisme ou encore la déficience intellectuelle.

L’intervention d’un expert externe permet à l’employeur de mieux comprendre les conséquences de ces handicaps afin d’adapter

Assuré par un référent emploi accompagné, l’accompagnement apporté est double :

  • pour le collaborateur en situation de handicap, il prévoit :
    • un accompagnement médico-social,
    • un soutien à l’insertion professionnelle ;
  • pour l’employeur, il propose un appui et un accompagnement afin de :
    • prévenir ou remédier aux difficultés rencontrées dans l’exercice des missions confiées à la personne : mise en place d’un complément de formation, actions de sensibilisation, intermédiation le cas échéant,
    • évaluer et adapter le poste et l’environnement de travail en lien avec le médecin du travail ou de prévention.

En tant qu’employeur, vous pouvez solliciter le dispositif à tout moment : lors de la phase de recrutement ou après l’embauche.

2) Quelles modalités de mise en œuvre ?

L'emploi accompagné est mis en œuvre :

  • Soit sur décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ; 
  • Soit sur prescription du service public de l’emploi : un Cap emploi, Pôle emploi ou d’une Mission locale sans passage devant la CDAPH. En effet, depuis 2020 le service public de l’emploi (Pôle emploi, Cap emploi et Missions locales) a la possibilité de prescrire directement l’emploi accompagné au bénéfice d’un travailleur handicapé et de son employeur.

La décision d’admission dans le dispositif est prise après accord de la personne accompagnée.

Lors de la mise en place du dispositif, l’employeur est invité à signer une convention individuelle d’accompagnement avec le référent du dispositif d’emploi accompagné et la personne accompagnée.

Cet accompagnement n’a pas de date de fin.

Les structures habilitées pour l’emploi accompagné, composés d’acteurs du médico-social et de l’insertion professionnelle, sont conventionnés par les agences régionales de santé (ARS), l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) et le Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans la fonction publique (Fiphfp) au niveau régional.

Consultez l’annuaire des dispositifs d’emploi accompagné conventionnés.

Pour en savoir plus sur l’emploi accompagné, consultez le site du ministère chargé du Travail et le guide pratique de l’emploi accompagné.

À savoir

Les plateformes labellisées « emploi accompagné » mettent à votre disposition un job coach pour accompagner et sécuriser votre recrutement :

  • accompagnement par un job coach externe qui fait le lien entre l’employeur, le collectif de travail et le collaborateur en situation de handicap ;
  • accompagnement sur le champ professionnel et sur le champ psycho-social ;
  • suivi dans la durée, activable en tant que de besoin (mécanisme de veille active) ;
  • accompagnement personnalisé avec une intensité qui varie en fonction des besoins exprimés, tant par l’employeur que par le collaborateur en situation de handicap ;
  • accompagnement gratuit, pris en charge par l’État.