Un menu de navigation vous permettant de naviguer dans la rubrique est affichée ci-dessous, vous pouvez aussi accéder directement au contenu principal en actionnant ce lien.

Aller directement au contenu

Un menu de navigation est disponible pour vous permettre de naviguer dans cette rubrique en actionnant ce lien.

Accéder au menu de navigation

Comment étudier à l’étranger avec un handicap ?

Publié le 20/11/2021 ‐ Mis à jour le 21/05/2024

Partager la page

Dans le cadre de ses études supérieures, un étudiant en situation de handicap peut être amené à effectuer une année à l’étranger. Il est possible de partir en  étudier dans un pays étranger. 

Comment s’inscrire pour un échange à l’étranger avec ou hors Erasmus + ? Quelles sont les démarches à effectuer et les aides sur place pour un jeune en situation de handicap ? 

1) Comment partir à l'étranger avec Erasmus + ?

Qu’est-ce que le programme Erasmus+ ? 

Le programme Erasmus+ permet de partir à l’étranger pour étudier, se former, développer de nouvelles compétences ou agir en tant que bénévoles, etc… 

Qui est concerné par Erasmus + ? 

Vous pouvez partir en séjour Erasmus+ quel que soit votre âge ou votre situation.

La seule obligation : le séjour doit avoir un objectif d’apprentissage, de formation ou de partage d’expérience  et de connaissance. 

Peuvent notamment bénéficier du programme Erasmus + , les personnes :

Les élèves à l’école, au collège ou lycée peuvent également partir avec Erasmus +. 

Quelle aide financière avec le programme Erasmus+? 

La bourse Erasmus +

Une bourse Erasmus peut vous être attribuée pour participer aux frais de voyage et de vie sur place.

La bourse Erasmus+ contribue à financer vos frais de voyage et de séjour sur place. Son montant varie en fonction du coût de la vie dans le pays de destination.

L’aide financière pour les personnes en situation de handicap 

Un complément financier forfaitaire « inclusion » est attribué pour les frais supplémentaires liés au handicap ou à une Affection longue durée (ALD) sur présentation de justificatifs :

  • attestation de décision MDPH 
  • attestation de maladie longue durée
  • ou carte invalidité, etc.

Un complément sur la base de frais réels peut aussi être accordé lorsque les situations des personnes occasionnent des dépenses que les financements Erasmus+ habituels ne peuvent pas couvrir. Il peut s’agir :

  • de la présence d’un auxiliaire de vie ;
  • du besoin d’un suivi médical sur place ;
  • d’un hébergement accessible ;
  •  ou encore d’un transport adapté à votre handicap ;
  • etc.

Comment faire une demande de bourse Erasmus ? 

La demande de bourse Erasmus et ses compléments financiers forfaitaires « inclusion » se font auprès de votre établissement  : le service des relations internationales. Chaque établissement détermine lui-même les modalités et les dates pour déposer son dossier.

Pour réaliser un semestre ou plus à l’étranger, vous pouvez candidater au programme Erasmus+.

Ce programme de l’Union européenne, qui permet à des milliers de jeunes d’étudier dans une université étrangère, est ouvert aux étudiants en situation de handicap ou malades. En fonction de votre cursus et des langues parlées ou à perfectionner, de nombreuses destinations s’offrent à vous.

Pour faire une demande, vous devez :

  1. être inscrit au sein d’un établissement d’enseignement supérieur ;
  2. vous assurer que votre formation intègre la possibilité d’un séjour à l’étranger : posez la question au secrétariat de votre cursus ou au service des relations internationales.

Pour candidater au programme Erasmus + : consulter le site Erasmus +

Comment financer les aménagements handicap lors d’un Erasmus +

Si vous êtes étudiant en situation de handicap et sélectionné pour intégrer le programme Erasmus+, sachez que vos frais supplémentaires liés à votre handicap sont intégralement pris en charge. 
Il peut s’agir de la présence d’un auxiliaire de vie, du besoin d’un suivi médical sur place, d’un hébergement accessible ou encore d’un transport adapté à votre handicap. 

Le service des relations internationales de votre établissement peut vous renseigner sur les modalités d’admission, le financement des frais supplémentaires induits par vos besoins et vous aider à monter votre dossier.

Pensez à vous faire accompagner par le référent handicap de votre université ou de votre école. Pour chaque établissement de l'enseignement supérieur référencé, les contacts des référents handicap et les dispositifs mis en place (aides humaines et techniques, adaptations et aménagements...) sont renseignés sur la carte de l'accessibilité des établissements sur le site étudiants.gouv.fr.

2) Comment partir à l'étranger hors Erasmus + ? 

Vous pouvez envisager une mobilité grâce à un autre programme d’échanges ou l’organiser en autonomie complète. Toutefois, cette dernière option peut présenter quelques démarches supplémentaires si vous présentez un handicap. En effet, les mobilités encadrées vous garantiront une meilleure prise en compte de vos éventuels besoins spécifiques si vous êtes un étudiant avec un handicap à l’étranger.

Consulter le site du réseau Euroguidance

Quels sont les autres programmes pour partir à l’étranger ?

Des accords existent entre les établissements d’enseignement supérieur français et étrangers. Cela permet aux étudiants de partir un semestre ou une année entière dans un cadre institutionnel. 

Partir à l’étranger avec un programme

Pour connaître les accords entre votre établissement et d’autres universités à travers le monde, rendez-vous au service des relations internationales. Vous pouvez évoquer vos besoins pour préparer au mieux votre projet.

Des programmes d’échanges existent, souvent organisés par territoire comme :

  • le bureau de coopération interuniversitaire (BCI) organise les mobilités au Québec ;
  • le Trans-Atlantic Science Student Exchange Program (TASSEP) se concentre sur l’Amérique du Nord.

Partir à l’étranger hors programme

Il est possible de partir en dehors de programmes d’échanges pré- établis. Cela demande aussi plus d’organisation. Pour plus d’informations sur les mobilités individuelles, rendez-vous sur le site des établissements qui vous intéressent.

Partir en séjour linguistique ou en stage à l’étranger 

En tant qu’étudiant, vous pouvez aussi effectuer un stage à l’étranger, un séjour linguistique ou réaliser du volontariat, par exemple au sein d’une famille d’accueil. Sur des périodes de courte durée, ces possibilités permettent de découvrir un pays, une culture et de limiter les frais de séjour. 

Organismes reconnus et certifiés NF par l’Afnor

Pour trouver un séjour linguistique à l’étranger, tournez-vous vers l’un des 8 organismes reconnus et certifiés NF par l’Afnor. 

La certification NF de l'Afnor est une garantie de qualité sur les aspects pédagogiques, d’hébergement et d’encadrement des activités. 

Consulter le site des 8 organismes certifiés :

Consulter les sites pour partir à l'étranger avec un handicap

Vous pouvez consultez les sites suivants :

Partir avec le Service Civique à l’étranger

Côté volontariat, les missions de Service Civique peuvent être une belle opportunité, même à hors des frontières. Elles sont répertoriées sur le site de l'agence du service civique.

Consulter les site service-civique.gouv.fr

Partir avec le Corps européen de solidarité

Le corps européen de solidarité vous permet de partir en volontariat en France ou dans les pays de l'Union européenne sur des missions de 2 à 12 mois. Vous devez avoir au moins 18 ans et moins de 30 ans Pour vous engager dans le CES

Vous recevez une indemnité par jour qui varie selon les pays.

Vous bénéficiez également d'une prise en charge de votre :

  • voyage aller-retour ;
  • logement ;
  • restauration

Consulter le site portail européen de la jeunesse

3) Qu’est-ce l’aide à la mobilité internationale (AMI) ? 

Vous pouvez bénéficier de l'aide à la mobilité internationale si vous voulez suivre une formation supérieure à l'étranger dans le cadre d'un programme d'échanges ou d'un stage international. 

Comment bénéficier de l’AMI ? 

Pour bénéficier de l'aide à la mobilité internationale, vous devez demander et déposer un dossier d'aide à la mobilité au service des relations internationales de votre établissement. Le dossier doit être accompagné d'un projet de séjour d'études ou de stage à l'étranger qui doit être compris entre 2 mois consécutifs et 9 mois consécutifs.

L'aide est versée chaque mois par votre établissement.

Est ce que l'AMI est cumulable ?

Vous pouvez cumuler l’aide à la mobilité internationale avec :

  • la bourse Erasmus+ et ses compléments ;
  • la bourse sur critères sociaux ;
  • l’aide au mérite. 

4) Comment bénéficier de l'expérience des étudiants partis à l’étranger  ? 

Pour vous faire une idée de ce que peut donner un an d’études dans un campus ou une école à l’étranger, rien de mieux que d’échanger avec celles et ceux qui ont déjà fait le voyage ! 

Inscrits à un programme similaire, ces étudiants peuvent :

  • vous permettre d’obtenir davantage de précisions ;
  • vous fournir de bons conseils ;
  • partager avec vous leur expérience, leurs astuces et leurs bons plans sur place.

Le site Étudions à l’étranger recense de nombreux témoignages utiles. Vous pouvez également retrouver des témoignages d’anciens bénéficiaires de programmes sur les sites internet de ceux-ci.

 Consulter le site Étudions à l’étranger

5) Comment anticiper son séjour à l'étranger ? 

Une des clés pour réussir ses études à l’étranger lorsque l’on est en situation de handicap, c’est d’anticiper son séjour.

Se renseigner avant le départ

Renseignez-vous plusieurs mois avant le départ (surtout si vous avez besoins d’aménagements) :

  • sur les démarches administratives et les documents utiles à vos déplacements dans les meilleures conditions ;
  • sur les formalités douanières (ou contraintes sanitaires à l’arrivée en période de Covid-19) ; 
  • sur les inscriptions dans l’établissement supérieur sélectionné et sur sa politique d’accessibilité et d’accueil des étudiants en situation de handicap. 

Pour vous renseigner sur les démarches administratives :

Vérifier les conditions d'accueil des étudiants en situation de handicap

Afin d’éviter une mauvaise surprise à l’arrivée, pensez à vérifier que l’établissement choisi est bien accessible : 

  • existe-t-il une cellule dédiée à la prise en compte des besoins particuliers ? 
  • quels aménagements spécifiques sont possibles ? 
  • y a-t-il un référent handicap ou un responsable de l’accueil des étudiants en situation de handicap ? 

Posez directement vos questions à l’université ou à l’école

Consulter le site de l’association Erasmus students network

Paramètres d’accessibilité

Paramètres d'affichage

Choose a theme to customize the look of the site.

Paramétrer les cookies