Un menu de navigation est disponible pour vous permettre de naviguer dans cette rubrique en actionnant ce lien.

Accéder au menu de navigation

Comment connaître votre corps et vos désirs ?

Publié le 11/09/2023 ‐ Mis à jour le 11/04/2024

Partager la page

S’informer sur la manière dont fonctionne votre corps et vos désirs est essentiel pour vivre une vie intime, affective et sexuelle épanouie. Pour vous aider, de nombreuses ressources et des accompagnements sont proposés notamment dans les établissements scolaires, les établissements de santé ou médico-sociaux ou encore dans des lieux d’information dédiés aux personnes en situation de handicap.

1) Comment connaître votre corps ? 

La connaissance de votre corps et de vos parties intimes peut faciliter ou améliorer votre vie sexuelle. Ces parties intimes vous appartiennent et personne ne doit les toucher sans votre accord.

Selon votre situation de handicap vous pouvez rencontrer des difficultés particulières dans votre vie intime.

Pourquoi connaître votre corps et votre anatomie ?

La connaissance de votre corps est importante pour vivre une vie sexuelle épanouie et vous protéger contre d’éventuels abus sexuels.

Connaître son corps et son anatomie permet de :

  • être capable de les situer et de comprendre leurs fonctions ;
  • utiliser les bons mots pour les nommer ;
  • identifier des périodes comme la puberté et l’apparition des règles chez les filles ou les érections (du pénis et du clitoris).

Si vous êtes aidant, cette connaissance vous permet de mieux accompagner votre proche en situation de handicap.

Connaître et nommer les organes sexuels de l’homme 

Le système reproducteur masculin a plusieurs organes sexuels. Certains sont visibles comme le pénis et d’autres sont situés à l’intérieur du corps comme la prostate.
Le pénis permet à l’homme d’avoir un rapport sexuel et d’éjaculer son sperme. L’éjaculation peut correspondre au moment de l’orgasme masculin qui peut être un moment de plaisir. Au moment du rapport, le pénis se gonfle de sang. Il s'allonge, grossit et durcit avant l’éjaculation. 

Quelques  termes d’anatomie sexuelle de l’homme à connaître : 
•    Le gland (la partie extrême du pénis) ; 
•    Le prépuce (la peau très fine et très sensible qui recouvre le gland) ; 
•    L’urètre (l’ouverture au bout du pénis par lequel l’urine et le sperme sortent) ; 
•    La prostate (un liquide qui constitue une partie du sperme en plus des spermatozoïdes). 
•    Les testicules (qui produisent les spermatozoïdes et des hormones sexuelles dont la testostérone. 

L’anus peut être également considéré comme un organe sexuel car il peut générer de plaisir sexuel.

Consulter les fiches BD Santé sur l’anatomie du corps pourra vous aider à comprendre et expliquer l’anatomie sexuelle. 
 

Connaître et nommer les organes sexuels de la femme

Le système reproducteur féminin a plusieurs organes sexuels. Il est composé d’organes internes comme le vagin et externes comme le clitoris.

Le vagin, qui peut être décrit comme un « tube », permet à la femme de laisser pénétrer le pénis de l’homme au cours du rapport sexuel. Il reçoit les spermatozoïdes de l’homme après l’éjaculation. Le vagin est également la voie naturelle de passage du bébé lors de l’accouchement.

Le clitoris est un petit organe qui peut jouer un rôle important dans l'excitation et le plaisir féminin.

Les seins sont des organes sexuels qui peuvent participer à l’excitation sexuelle et au plaisir de la femme. Ils peuvent permettre d’allaiter un bébé. À noter qu’ils peuvent être douloureux au moment des règles, d’une grossesse ou en période d’allaitement. 

Quelques autres termes d’anatomie sexuelle chez la femme à connaître : 

  • La vulve comprend les grandes lèvres et les petites lèvres.
  • Le col de l’utérus est la partie centrale et intérieure du sexe féminin. Il se situe dans le vagin.
  • L’utérus est un muscle dans le bassin. Il supporte de chaque côté les trompes avec au bout les ovaires.
  • Les ovaires produisent des ovules qui permettent la conception d’un enfant.
  • L’hymen est une membrane très fine et souple qui ferme en partie le vagin. Il peut se déchirer au cours du premier rapport sexuel (mais pas forcément), avec des petites pertes de sang.
  • La vessie (un « réservoir » dans lequel l'urine est stockée) est très proche du vagin. Cette proximité peut favoriser des infections urinaires chez la femme lors des rapports sexuels.

À savoir : d’autres parties du corps peuvent donner du plaisir
En dehors de ces organes, d’autres parties du corps peuvent provoquer du plaisir et de l’excitation sexuelle. On dit que ces parties sont « érogènes ». Selon les personnes : la bouche, les tétons, la nuque, les lobes de l’oreille … peuvent donner du plaisir lorsqu’ils sont stimulés. Le plaisir n’est donc pas uniquement en lien avec les organes sexuels.

Consulter les fiches BD Santé sur l’anatomie du corps pourra vous aider à comprendre et expliquer l’anatomie sexuelle. 

Pour vous aider à connaître votre corps, vous pouvez consulter les professionnels des centres ressources INTIMAGIR.  Ils vous répondent ou vous orientent vers les professionnels et les lieux ressources compétents

Pour trouver votre centre ressource INTIMAGIR

Pourquoi parler de la puberté ?   

La puberté est une période importante de la vie, qui peut parfois être compliquée à vivre pour les adolescents. Lorsque la puberté arrive, le corps de l’enfant se transforme progressivement en un corps d’adulte.  
Pour la fille : sa poitrine se développe ainsi que son clitoris et les règles apparaissent (écoulement de sang). La puberté commence généralement entre 8 et 14 ans (en moyenne à 11 ans) (source Ameli.fr).  
Pour le garçon : les testicules et le pénis gagnent en taille, la voix mue. La puberté débute habituellement entre 9 et 14 ans (en moyenne, à 12 ans) (source Ameli.fr).  
La pilosité se développe chez les garçons comme chez les filles. La puberté s’accompagne le plus souvent d’un pic de croissance.

L’hygiène intime des adolescents peut être un sujet complexe à aborder pour les parents. Vous pouvez vous faire accompagner pour expliquer ces gestes quotidiens, essentiels au bien-être de chaque personne.

Pour répondre à vos questions sur la puberté et être accompagné, vous pouvez consulter les centres ressources INTIMAGIR. Ils vous répondent ou vous orientent vers des professionnels ou des lieux compétents pour répondre à vos questions. 

Pour trouver votre centre ressource INTIMAGIR
 

Consulter également la fiche  SANTE BD Santé sur la puberté.  
 

Les règles chez les filles

Les règles démarrent à la puberté (le plus souvent entre 11 et 14 ans) et s’arrêtent complétement à la ménopause (entre 45 et 55 ans).  
Les règles (appelées aussi menstruations) sont des écoulements de sang qui arrivent chaque mois et durent en moyenne de 3 à 7 jours. Cela signifie que le corps commence à produire des ovules et que vous pouvez être en enceinte en ayant des de rapports sexuels avec un homme. 
Il existe différents types de protections dites « périodiques » à adapter à vos besoins, ou aux besoins de la jeune fille que vous accompagnez :

  • serviettes hygiéniques jetables ou lavables ;
  • tampons ; 
  • culotte menstruelle (culotte contenant une protection hygiénique en tissu que l’on peut laver) ;
  • coupe menstruelle (ou « cup ») : petit récipient souple à placer dans le vagin pour recueillir le sang à vider et à laver régulièrement dans la journée ;
  • etc.
    Il est important d’en parler en amont avec sa fille. Pour aborder ces sujets avec votre enfant en situation de handicap, les centres  ressources INTIMAGIR peuvent vous accompagner. 

2) Désirs, plaisirs, émotions : que faut-il savoir ? 

Le désir, le plaisir, les sentiments et les émotions sont des aspects importants de la vie.

Les personnes en situation de handicap ont le droit d’avoir une vie affective et/ou sexuelle épanouie comme tout le monde.

Qu’est-ce que le désir ?

Le désir sexuel c’est l’envie d’avoir une relation sexuelle. Le désir peut déclencher l’excitation, il n’est pas toujours lié au plaisir. Vous pouvez éprouver du désir sans pour autant avoir du plaisir au moment du rapport sexuel. Il peut varier d’un moment à l’autre.

Le désir sexuel peut aussi être plus ou moins important au cours de votre vie (en intensité et en fréquence).

Pour aller plus loin sur le désir, vous pouvez contacter le centre ressource INTIMAGIR de votre région.

Pour trouver votre centre ressource INTIMAGIR

Qu’est-ce que la notion de plaisir ? 

Le plaisir est une sensation ou une émotion agréable. Vous pouvez ressentir du plaisir sexuel lorsque que vous vous caressez (masturbation) ou lorsque votre partenaire vous caresse, vous embrasse ou que vous pensez à quelque chose ou à quelqu’un qui vous plaît. Le plaisir peut-être plus ou moins intense selon la situation, la caresse ou la stimulation.

La masturbation féminine et masculine

Les femmes comme les hommes peuvent se masturber.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des rapports sexuels pour avoir du plaisir. La masturbation, peut être un moment de plaisir où vous apprenez à vous découvrir et à découvrir votre sexe. C’est un moment d’intimité avec vous-même.

Selon votre situation de handicap, il existe des outils pour se masturber et prendre du plaisir de manière autonome comme des supports expliquant comment faire étape par étape. L’utilisation de sex-toys (jouets sexuels) peut être proposée.

Des ressources sur les notions de désir, de plaisir et de sexualité à consulter :

Les troubles sexuelles : qu’est-ce que c’est ? 

Les troubles sexuels sont des difficultés à avoir des rapports sexuels. Ils peuvent prendre des formes multiples. Certaines situations de handicap peuvent provoquer ces troubles tels que : 

  • des fuites urinaires dans le cadre de troubles neurologiques ; 
  • des douleurs intenses au niveau du vagin en raison d’un réflexe naturel de fermeture du vagin pour des personnes en situation de handicap visuel (car la personne ne visualise pas les réactions de son partenaire) ; 
  • des démonstrations sexuelles non conscientes dans le cadre de troubles cognitifs ;
  • l’absence de lubrification vaginale ou d’érection du clitoris dans le cadre de certains handicaps moteurs chez la femme ; 
  • etc.

Il existe de nombreuses autres formes de troubles sexuels. Des solutions existent.

Pour vous aider à connaître votre corps, vous pouvez consulter les professionnels des centres ressources INTIMAGIR.  Ils vous répondent ou vous orientent vers les professionnels et les lieux ressources compétents 

Pour trouver votre centre ressource INTIMAGIR

Sexualité et handicap : aides et adaptations

Selon le type de handicap, il peut être nécessaire de faire appel à des aides techniques ou à des adaptations pour faciliter la sexualité de la personne handicapée. Il existe des jouets sexuels adaptés, des aides à la mobilité spécifiques comme des tables qui facilitent les positions au moment des rapports sexuels et d’autres solutions qui peuvent répondre aux besoins de chacun.

Renseignez-vous auprès des centres ressources INTIMAGIR

Sexualité : chaque personne est unique

Les besoins et les préférences sexuels varient d’une personne à une autre. Ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas convenir à une autre. L’essentiel est de respecter les choix, les désirs et les limites de chacun.

Comprendre vos émotions 

Les émotions comme la joie, la colère, le désir, l’amour, la tristesse, la peur sont des réactions naturelles. Elles ont des conséquences sur les comportements de chacun.

Mieux connaître les émotions, c’est savoir comment réagir quand elles surviennent.

Dans certains cas, ces émotions peuvent être amplifiées en raison d’un trouble neurologique, ou chez certaines personnes atteintes de paralysies cérébrales. Lorsqu’il est difficile de contrôler vos émotions, il existe des méthodes comme l’hypnose ou l’haptonomie réalisées par des professionnels de santé qui permettent d’atténuer les réactions.

Dans certains établissement (MAS, FAM, IME…), des ateliers sont organisés pour apprendre à reconnaître les émotions et à mieux les gérer. Ils sont généralement proposés dans le cadre d’échanges et de groupes de parole autour de la vie intime, affective et sexuelle.

Les professionnels qui vous accompagnent ou qui accompagnent votre proche comme les professionnels de santé, les éducateurs, les enseignants, etc. peuvent vous apporter des réponses également.

Vous trouverez de nombreuses ressources dans les centres ressources INTIMAGIR.

Trouver votre Centre ressource INTIMAGIR

Comprendre l’érection chez les garçons

L'érection entraîne le durcissement du pénis. L'érection est un phénomène naturel chez l’homme. Elle précède l’éjaculation lors d’un rapport sexuel. Elle est due à une excitation physique ou mentale, mais peut arriver aussi de manière spontanée Elle peut survenir par exemple :

  • par le toucher ;
  • par une caresse sur le sexe ;
  • par le désir de votre partenaire ;
  • par de l’imagination, de façon mécanique, par exemple au réveil, etc.

3) Éducation sexuelle, information sur la sexualité : comment se renseigner ?

Une éducation à la sexualité à l’école et dans les établissements 

En France, l’éducation sexuelle est réglementée par le Code de l’éducation.

Au moins trois séances annuelles doivent être dispensées par chaque école, collège et lycée par groupe d’âge homogènes (code de l’Éducation, art. L.312-16). Le contenu est adapté à chaque âge.

Les établissements et services médico-sociaux notamment sont également concernés (circulaire du 5 juillet 2021).

Écouter la circulaire du 5 juillet 2021 en audio clair

L’objectif : chaque jeune doit pouvoir comprendre ce qu’est la sexualité pour faire ses propres choix.

Les violences sexuelles peuvent être plus fréquentes pour les femmes et les enfants en situation de handicap.

Avec qui parler de désir et de sexualité ? 

Vous pouvez parler de votre vie intime, affective et sexuelle avec :

  • votre partenaire si vous êtes en couple ;
  • une personne de confiance au sein de votre famille, avec votre aidant familial, vos amis ;
  • un professionnel : votre médecin traitant, un membre du planning familial, un éducateur en établissement, un sexologue etc.

Vous pouvez prendre contact avec :

Un centre ressource INTIMAGIR : les équipes peuvent vous orienter vers des professionnels spécialisés de la santé comme les médecins de physique et de rééducation (MPR), des professionnels pour des conseils et un soutien adapté aux besoins individuels

Le Planning familial et centres de santé sexuelle peuvent également vous accompagner.

Consulter le site du Planning familial

Consulter le site des centres de santé sexuelle

Connaître les risques pour bien vivre sa sexualité 

Comprendre la notion d’intimité, de respect de son propre corps et de celui des autres (consentement) et connaître les risques liés à la sexualité permettent de bien vivre votre vie intime, affective et sexuelle. 

Il existe trois principaux risques :

  • les grossesses non désirées ;
  • les infections sexuellement transmissibles (IST) ;
  • les violences et les agressions sexuelles.

À savoir, pour vous protéger, il est important d’être informé sur :

  • le consentement (donner son accord pour avoir une relation affective et/ou sexuelle) ;
  • les moyens de contraception pour les femmes et les hommes (pilule, stérilet, préservatifs…) ;
  • la protection contre les IST (préservatif masculin et féminin).

Vous pouvez aussi consulter : le risque d’infection sexuellement transmissible (IST).

Vous pouvez vous renseigner directement auprès de l’établissement scolaire ou de la structure qui accueille de votre enfant.

De l’information est disponible pour tous 

Il peut être utile de vous informer sur les différentes ressources pour bien vivre votre sexualité.

Quel que soit votre âge, il existe aussi des outils (livres, vidéos, jeux) pour mieux connaître votre corps et comprendre vos émotions ou pour pouvoir aussi mieux les exprimer communiquer.

Des outils pour s’informer

La brochure Moi, mon corps et les autres du Planning familial ;

Les fiches Santé BD ;

Les outils de Santé Publique France :

Des sites internet pour se renseigner 

  • Le site du Planning familial 
  • Le site du Centre ressource handicaps et sexualités (Cerhes) : cerhes.org
  • Le site onexprime.fr pour aller plus loin sur les corps et les changements: 
  • Les sites des centres régionaux d’études, d’actions et d’informations (CREAI) en faveur des personnes en situation de vulnérabilité
  • Les sites des centres ressources INTIMAGIR comme celui de Bourgogne Franche-Comté : Vie affective, sexuelle et handicap ;

Ces ressources sont données à titre indicatif et la liste n’est pas exhaustive.

4) L’essentiel à retenir 

  • Comprendre son corps et ses émotions est un apprentissage qui se fait dès l’enfance.
  • Les personnes en situation de handicap peuvent accéder librement à une vie sexuelle et à l’expression de leurs désirs, dans les limites de la loi et des possibilités qui sont les leurs.
  • Il existe de l’information, des outils et des ressources accessibles pour tous.

Paramètres d’accessibilité

Paramètres d'affichage

Choose a theme to customize the look of the site.

Paramétrer les cookies