Un menu de navigation est disponible pour vous permettre de naviguer dans cette rubrique en actionnant ce lien.

Accéder au menu de navigation

Quelles sont les différentes contraceptions ?

Publié le 12/09/2023 ‐ Mis à jour le 12/02/2024

Partager la page

Il existe de nombreux moyens de contraception, dont certains sont pris en charge par l’Assurance Maladie. Vous pouvez demander conseil à votre médecin ou dans un centre ressource INTIMAGIR dédié à la vie intime, affective et sexuelle des personnes en situation de handicap.

1) Comment choisir votre contraception ?

La contraception regroupe l’ensemble des moyens qui permettent d’éviter une grossesse lors de vos rapports sexuels. Si vous ne souhaitez pas avoir d’enfant, vous devez utiliser un moyen de contraception.

Les deux moyens de contraception les plus connus sont : la pilule contraceptive et le préservatif masculin.

Mais il existe de nombreuses autres méthodes contraceptives.

Quel que soit le moyen de contraception que vous souhaitez utiliser, il est essentiel d’en parler en amont à un professionnel de santé. Il vous guidera dans un choix adapté à votre situation.

Comment choisir un moyen de contraception adapté ?

Pour être efficace, un moyen de contraception doit avoir été compris et choisi par la personne concernée ou par le couple.

Vous pouvez choisir votre moyen de contraception selon :

  • votre sexe ;
  • votre âge ;
  • votre situation (vous avez déjà accouché d’un enfant ou non, vous êtes en situation de handicap et votre handicap impacte directement votre sexualité…) ;
  • votre état de santé (vous fumez, vous avez une maladie…) ;
  • vos préférences (confort, principes...).

Personne n’a le droit de vous obliger à prendre un moyen de contraception, y compris quand vous vivez dans un établissement pour personnes handicapées. Cela doit être votre choix.

Qui peut vous accompagner pour choisir un moyen de contraception adapté ?

Pour choisir le moyen de contraception le plus adapté à votre situation, il est recommandé de vous faire accompagner par :

  • un professionnel de santé ;
  • médecin traitant ;
  • gynécologue ;
  • sage-femme ;
  • sexologue ;
  • infirmière.

Vous pouvez être orienté par un centre de santé sexuelle ou un centre de ressource INTIMAGIR  pour trouver un professionnel de santé.

Pour trouver votre centre ressource INTIMAGIR

Pour vous aider à savoir quels sont les moyens de contraception susceptibles de vous convenir, vous pouvez aussi faire le test en ligne : comment choisir la contraception qui vous convient le mieux ? proposé par Santé publique France.

2) Quelles sont les moyens de contraception? 

Quelles sont les contraception prescrites uniquement sur ordonnance ?

La plupart des contraceptifs nécessitent une prescription d'un médecin ou d'une sage-femme, sont délivrés en pharmacie et peuvent bénéficier d’un remboursement de l’Assurance Maladie comme :

  • La pilule contraceptive ;
  • le patch ;
  • l'anneau vaginal ;
  • l'implant ;
  • le stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU) hormonal et l'injection contraceptive…

Vous pouvez choisir votre contraception, vous pouvez en changer, l’arrêter ou la reprendre sauf si la méthode choisie est définitive.

Consulter le site ameli.fr pour en savoir plus sur la prescription des contraceptions.

À noter : Le préservatif et la pilule d‘urgence « dite du lendemain » ne nécessitent pas d’ordonnance pour être délivrés.

La pilule contraceptive 

La pilule contraceptive s’adresse aux femmes. C’est une méthode de contraception hormonale. Il existe plusieurs sortes de pilules avec des dosages (substances ou hormonales) et des effets différents. Par exemple, certaines pilules sont prescrites dans le cadre d’un traitement de l’acné chez les adolescentes. Les pilules sont obligatoirement sur prescription médicale.

Quel est le mode d’emploi d’une pilule ?

La pilule se prend le 1er jour de vos règles, puis une par jour et à une heure régulière. Par exemple : tous les matins ou tous les soirs à la même heure. C’est important car son effet dure 12 à 24 heures.

Chaque plaquette contient 21 ou 28 pilules. Si votre plaquette contient 21 pilules, il faut arrêter sa prise pendant 7 jours à la fin de plaquette, période pendant laquelle vos règles (des saignements) arrivent. Si vous plaquette contient 28 pilules, elle se prend en continue y compris pendant vos règles. Le nombre de jours des saignements varie d’une personne à l’autre (entre 3 et 7 jours). À noter certaines pilules arrêtent les saignements.

En cas de retard important de vos règles, il est recommandé de faire un test de grossesse et/ou faire une prise de sang si un doute persiste, tout en consultant un professionnel de santé sans tarder.

Le préservatif masculin 

Le préservatif masculin est à enfiler sur le pénis en érection et à changer à chaque rapport sexuel (génital, oral ou anal). Il ne s’utilise qu’une seule fois. Il existe différentes marques, matières, tailles et parfums.

Le préservatif masculin est la seule et unique méthode de contraception pour les hommes qui protège aussi contre toutes les . D’autres moyens de contraception masculine font l’objet de recherche mais elles ne sont pas encore déployées en France. Par exemple, les méthodes thermiques (slip chauffant…) ne sont pas reconnues par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Contrairement à la pilule, aucune prescription médicale est nécessaire.

Vous pouvez en acheter en pharmacie, en supermarché ou dans des distributeurs dans certains lieux publics comme les gares, les lycées…

Deux marques comme « Eden » et « Sortez couverts » peuvent être prises en charge et dans ce cas, elles doivent être prescrites.

Important : c’est le seul moyen de contraception qui vous protège des infections sexuellement transmissibles (IST).

Comment bien utiliser un préservatif ?

Pour bien utiliser un préservatif :

  • préférer des préservatifs en latex à ceux en polyuréthane, sauf si vous êtes allergique au latex, car ils sont plus solides ;
  • vérifier la date de péremption qui ne doit pas être dépassée ;
  • vérifier la norme de qualité (NF pour Norme Française, CE pour Conformité Européenne) ;
  • l’emballage du préservatif ne doit pas être ouvert ou abîmé.

Quels sont les autres moyens de contraception pour les femmes? 

Il existe de nombreux autres moyens de contraception :

  • le préservatif féminin à insérer dans le vagin et à changer à chaque rapport sexuel ;
  • le stérilet en cuivre ou hormonal aussi appelé le DIU « dispositif intra-utérin » inséré par un professionnel de santé dans l’utérus ;
  • l’implant contraceptif hormonal inséré sous la peau par un professionnel de santé;
  • l’anneau vaginal hormonal à insérer dans le vagin ( il est gardé pendant trois semaines et on le change) ;
  • le patch contraceptif hormonal à coller chaque semaine (pendant 3 semaines) sur le ventre, sur les épaules ou dans le bas du dos ;
  • les progestatifs injectables. Ils sont injectés par piqûre intramusculaire tous les trois mois par un professionnel de santé ;
  • le diaphragme à glisser dans le vagin de préférence quelques heures avant le rapport sexuel et à laisser en place entre 6 et 24 heures après le rapport sexuel (réutilisable plusieurs fois à condition d’être lavé après chaque utilisation). Il est recommandé de l’utiliser avec un gel spermicide ;
  • la cape cervicale souple à glisser dans le vagin au moment du rapport sexuel. Elle est à laisser en place après le rapport sexuel, réutilisable plusieurs fois à condition d’être lavé après chaque utilisation). Il est recommandé de l’utiliser avec un gel spermicide.

Certains de ces moyens de contraception sont plus ou moins contraignants dans leur utilisation. Ils ne sont pas tous adaptés à votre situation par exemple si vous n’avez jamais eu de rapports sexuels. C’est pourquoi, il est important de consulter un professionnel de santé qui peut vous accompagner dans le choix du moyen de contraception qui sera le plus adapté à vos besoins, vos préférences et votre situation de handicap.

Qu'est-ce que la contraception d’urgence ?

Une contraception d’urgence, appelée la pilule du lendemain, peut réduire un risque de grossesse non désirée après un rapport sexuel non protégé ou mal protégé (oubli de pilule, rupture de préservatif).

La pilule du lendemain est délivrée gratuitement pour les mineures ou majeures en pharmacie, au planning familial, hôpital (…) sans prescription médicale et avance de frais depuis le 1er janvier 2023.

Si vous avez moins de 18 ans, vous n’avez pas à présenter votre carte Vitale, une simple déclaration sur l’honneur suffit à justifier votre âge.

La contraception d’urgence ne remplace pas la contraception régulière et doit être utilisée de manière exceptionnelle.

Le moyen de contraception pour les hommes 

Le préservatif masculin est la seule et unique méthode de contraception pour les hommes qui protège aussi contre toutes les infections sexuellement transmissibles . D’autres moyens de contraception masculine font l’objet de recherche mais elles ne sont pas encore déployées en France. Par exemple, les méthodes thermiques (slip chauffant…) ne sont pas reconnues par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 
 

Qu’en est-il des méthodes de contraception dites « naturelles » ?

Les méthodes dites « naturelles » connaissent des taux d’échec très importants et ne sont pas reconnues pour être efficaces comme méthode de contraception. :

  • la méthode du « retrait » c’est-à-dire que l’homme se retire avant l’éjaculation
  • ou encore la méthode la température basale qui consiste à prendre sa température au réveil, tous les jours à la même heure afin de détecter l’augmentation de température en période d’ovulation..

3) Quelles sont les méthodes de stérilisation et de contraception définitives ?

La ligature des trompes et la vasectomie sont des interventions médicales permanentes et définitives. 

Attention : durant les premiers mois après l’opération, il faut utiliser une autre méthode de contraception.

La « ligature des trompes » chez la femme

La ligature des trompes chez la femme est une méthode de stérilisation et de contraception définitive. Elle se réalise en hôpital de jour hospitalisation sous anesthésie générale.

La vasectomie chez l’homme

Cette intervention est pratiquée par un médecin urologue. Elle se réalise sous anesthésie locale et elle peut être rapide.

Qui peut bénéficier des méthodes définitives de contraception ?

La ligature des trompes ou la vasectomie ne peut pas être pratiquée sur une personne mineure. Cette méthode de stérilisation définitive doit être consentie et en aucun cas imposée.

Si vous êtes majeure (18 ans et plus), vous devez avoir été informé de manière claire et avoir donné votre accord avant de pouvoir être opéré. Source : article L2123-1 du Code de la santé 

Ces interventions peuvent être pratiquées sur une personne majeure sous tutelle ou sous curatelle uniquement s’il existe une contre-indication médicale absolue aux méthodes de contraception ou une impossibilité de les mettre en œuvre de manière efficace. L’accord du juge des tutelles est obligatoire. Source : article L2123-2 du Code de la santé 

4) Comment sont remboursés les moyens de contraception ? 

Certains moyens de contraception sont pris en charge par l’Assurance Maladie, d’autres non.

Quels sont les moyens de contraception remboursés par l’Assurance Maladie ? 

Les moyens de contraception remboursés par l’Assurance Maladie sont : 

  • certaines pilules contraceptives hormonales ;
  • les implants contraceptifs hormonaux ;
  • les progestatifs injectables (une méthode hormonale de contraception) ;
  • les dispositifs intra-utérins (DIU) ou stérilets ;
    les diaphragmes.

Qui est concerné par les moyens de contraception remboursés par l’Assurance Maladie ? 

Pour les jeunes femmes de 26 ans et moins, une marque de préservatifs féminins (« Ormelle ») est disponible et gratuite en pharmacie. De nouvelles marques devraient être identifiées dans un décret à venir. 

Pour les femmes de plus de 26 ans, ces contraceptifs sont remboursés à 65 % par l'Assurance Maladie selon les conditions prévues.

Depuis janvier 2023, deux marques de préservatifs masculins (« Eden » et « Sortez couverts ») sont pris en charge par l’Assurance Maladie à 100 % sans prescription médicale si vous avez moins de 26 ans, ou à 60 % sur prescription médicale si vous avez 26 ans ou plus.

Pour en savoir plus sur les moyens de contraception remboursés par l’Assurance Maladie, vous pouvez poser la question à un pharmacien près de chez vous ou à votre médecin ou consulter : les remboursements de l’Assurance Maladie.

L’essentiel à retenir

  • Il existe de nombreux moyens de contraception.
  • Personne n’a le droit de vous obliger à prendre un moyen de contraception. Cela doit être votre choix.
  • Certains moyens de contraception sont remboursés par l’Assurance Maladie.
  • Pour choisir un moyen de contraception adapté à votre situation, il est recommandé de vous adresser à un professionnel de santé (médecin, un gynécologue, une sage-femme…)
     

Paramètres d’accessibilité

Paramètres d'affichage

Choose a theme to customize the look of the site.

Paramétrer les cookies