Coronavirus: consultez les informations officielles du Gouvernement.
Un nouveau numéro pour vous aider : le numéro 0800 360 360 (services et appels gratuits).

Je me forme pour adapter mes compétences au poste

Publié le 06/05/2020 ‐ Mis à jour le 21/11/2022

Vous venez de trouver un emploi mais vos compétences ne vous permettent pas d'être directement opérationnel sur votre poste. Il vous faut les actualiser ou les compléter. Pas de panique des solutions existent !

Au moment de l’embauche, il est fréquent qu’un salarié doive mettre à jour ou renforcer ses compétences, voire en acquérir de nouvelles pour être pleinement opérationnel sur son poste de travail. 

Cela peut consister, par exemple, à s’initier au maniement d’un logiciel, progresser dans la maîtrise d’une langue étrangère, acquérir une technique nouvelle, se former aux techniques commerciales…  

1) Quelles sont les étapes à suivre ?

Pour mettre en œuvre le complément de formation nécessaire, plusieurs étapes doivent être respectées :

  • définir le besoin de formation : faites le point sur les compétences à renforcer ou à acquérir pour occuper pleinement votre. Votre employeur vous y aidera ;
  • rechercher la formation correspondante et l’organisme qui la dispense ; 
  • évaluer les éventuels besoins de compensation liés à la situation de handicap : cela peut correspondre au besoin d’un matériel spécifique, d’un emploi du temps adapté, d’une aide humaine… ;
  • se renseigner sur les aides possibles compte tenu du projet et de la situation. 

C’est seulement une fois que tous ces paramètres seront définis que l’entrée en formation pourra être confirmée par l’inscription.

2) Qui peut m’aider ?

  • Votre employeur : il connaît ses besoins et est peut-être déjà en lien avec des organismes de formation liés à son métier. Interrogez la personne en charge des ressources humaines ou votre référent handicap ; il existe un référent handicap dans toutes les entreprises de plus de 250 salariés.
  • L’Opérateur de compétences (Opco) de votre employeur s’il relève du secteur privé. Selon son activité, votre employeur est rattaché à un Opco, qui intervient dans le financement des formations. Cet organisme peut vous renseigner sur les possibilités qui s’offrent à vous.
  • Un conseiller en évolution professionnelle (CEP) : toute personne active (salarié, demandeur d’emploi…) peut bénéficier gratuitement de l’appui d’un conseiller pour s’orienter, construire un projet professionnel et accéder à la formation. Pour en savoir plus, consultez l'article « Élaborer mon projet avec un conseiller en évolution professionnelle ».

3) Quels sont les dispositifs de formation existants ?

Les dispositifs pour renforcer vos compétences-clés 

La certification CLéA aide à développer et à faire reconnaître certaines compétences de base indispensables pour travailler et qui pourraient vous manquer. Par exemple : s’exprimer avec aisance, maîtriser les règles de calcul, savoir utiliser un ordinateur, travailler en équipe, connaître les règles d’hygiène, de sécurité et environnementales…

Pôle emploi et les conseils régionaux financent également de nombreuses formations de ce type. 

Les dispositifs pour adapter vos compétences au poste de travail visé

Les actions de formation proposées par votre employeur

Votre entreprise propose certainement des formations pour faciliter votre prise de poste. Rapprochez-vous du responsable des ressources humaines, de votre référent handicap et consultez le catalogue des formations proposées par votre entreprise.

4) Quels sont les possibilités de financement ?

Selon le projet que vous avez choisi, il existe différentes manières de financer votre formation.

Le compte personnel de formation

Le compte personnel de formation (CPF) permet à toute personne active, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à la date à laquelle elle fait valoir l’ensemble de ses droits à la retraite, d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle.

Vous pouvez l’utiliser pour suivre une action de formation quel qu’en soit l’objectif : acquérir ou développer vos compétences, créer ou de reprendre une entreprise...

Ce compte est crédité en euros et des dispositions particulières sont prévues pour les personnes en situation de handicap. Si vous travaillez à temps plein ou à temps partiel, dès lors que votre temps est supérieur à 50 % du temps complet, 800 euros seront versés chaque année sur votre CPF (dans la limite d’un plafond de 8 000 euros). Si votre temps de travail est inférieur à 50 % du temps complet, vos droits seront proratisés.

Sachez que si vous êtes demandeur d’emploi, vous ne perdez pas les droits que vous acquis. Si vous avez acquis suffisamment de droits lorsque vous étiez en emploi, vous pouvez le mobiliser pour suivre la formation de votre choix. Pour cela, il suffit de présenter votre projet et le devis de la formation à Pôle emploi.

Vous pouvez consulter vos droits dans votre espace personnel sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr ou en téléchargeant l'application. Vous pouvez, par ailleurs, trouver, réserver et payer une formation directement.

Si le montant disponible sur votre CPF ne suffit pas pour financer votre formation, vous pouvez obtenir des abondements et des aides complémentaires auprès de Pôle emploi, du Conseil régional, de l’Agefiph ou d’autres institutions.

Les financements Pôle emploi 

Selon votre situation et les objectifs de votre démarche, Pôle emploi finance de très nombreuses actions de formation :

Pour vous y retrouver dans les différentes offres, interrogez votre conseiller référent ou votre conseiller en évolution professionnelle. Il vous accompagnera dans la construction de votre projet de formation et son financement.

À savoir

Le site « La bonne formation », proposé par Pôle emploi, vous offre la possibilité d'effectuer des simulations : suivez simplement le déroulé des questions relatives à votre situation et vous obtiendrez, pour la formation qui vous intéresse, les différents financements possibles.

Le programme de formation du conseil régional 

Votre Région intervient aussi dans le financement de la formation. Chaque année, un programme régional de formation est mis en place. 

Pour en savoir plus, consultez le site Internet de votre conseil régional ou le site du réseau des Carif/Oref qui recense l’offre de formations financées chaque année par les conseils régionaux, l’État et les partenaires sociaux partout en France. 

Certains conseils départementaux ont aussi des programmes ouverts aux personnes handicapées.

L’opérateur de compétences (Opco) de votre employeur

Selon son activité, votre employeur est rattaché à un Opco, s'il relève du secteur privé. Remplaçant les anciens organismes paritaires collecteurs agréées (Opca), il intervient dans le financement des formations. Cet organisme peut vous renseigner sur les possibilités qui s’offrent à vous. Pour connaître l'Opco dont dépend votre entreprise, vous pouvez consulter la liste des opérateurs de compétences sur le site du ministère du Travail.

Les financements Agefiph

Si vous êtes reconnu travailleur handicapé, vous pouvez bénéficier d’une aide à la formation dans le cadre du parcours vers l'emploi

Cette aide finance les formations contribuant à un accès durable à l’emploi : formations de remise à niveau, qualifiantes, certifiantes… Elle est prescrite par votre conseiller Pôle emploi, Cap emploi ou les missions locales.

Son montant dépend des cofinancements prévus par les dispositifs de droit commun.

Pour en savoir plus sur les conditions et les démarches à effectuer pour bénéficier de cette aide, consultez le site de l'Agefiph.

Les financements du Fiphfp et de l’Agefiph au titre du maintien en emploi

L’évolution professionnelle peut être nécessaire au regard de la survenance ou de l'aggravation d’un problème de santé.

Afin de favoriser le maintien dans l'emploi public, le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique (Fiphfp) finance des formations dans le cadre d'un reclassement ou d'une reconversion professionnelle pour raison de santé

L’Agefiph, pour le secteur privé, propose également une aide à la formation dans le cadre du maintien dans l'emploi.
Ces aides sont accordées à l’employeur. 

5) Quelles sont les mesures de compensation du handicap ?

Qu’il s’agisse d’accéder à votre formation, de passer les examens ou d’adapter votre poste de travail en cas d’alternance, vous pouvez bénéficier d’aides spécifiques et d’aménagements à toutes les étapes de votre parcours emploi-formation.

Pour vous aider à mieux définir vos besoins et les solutions à mettre en œuvre, il est possible de recourir au dispositif ressource handicap formation (RHF) de l’Agefiph, présent partout en France. Vous pouvez également bénéficier des prestations d’appuis spécifiques qui font intervenir des experts pour identifier les conséquences du handicap et les solutions à envisager.
Le financement de ces solutions sera également étudié au titre de la compensation du handicap.

La loi impose aux organismes de formation de tenir compte des besoins particuliers des personnes en situation de handicap en adaptant les formations proposées. Si ces adaptations génèrent des coûts, l’Agefiph ou le Fiphfp peuvent intervenir. 

Pour en savoir plus, consultez l'article « Compenser mon handicap en formation ».