Coronavirus: consultez les informations officielles du Gouvernement.
Un nouveau numéro pour vous aider : le numéro 0800 360 360 (services et appels gratuits).

De quels accompagnements médico-sociaux et sanitaires mon enfant peut-il bénéficier ?

Publié le 30/09/2021 ‐ Mis à jour le 01/12/2022

Afin de faire face aux difficultés scolaires rencontrées par votre enfant, sachez qu’en complément des accompagnements proposés sur notification de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ou directement par l’Éducation nationale, il peut bénéficier, selon sa situation et ses besoins, d’un accompagnement médico-social et sanitaire.
Cet accompagnement, associé à un suivi et une écoute, peut-être assuré par un centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP), un centre médico-psycho-pédagogique (CMPP), un centre médico-psychologiques (CMP), un hôpital de jour ou par un professionnel libéral. Mon Parcours Handicap fait point sur chacun de ces accompagnements médico-sociaux et sanitaires.

1) Centre d’action médico-sociale précoce

Votre enfant présente des difficultés ou des retards dans son développement qui vous inquiète ? Les centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) peuvent répondre à vos questions et vous accompagner dans le diagnostic, la prévention, le traitement et la rééducation de votre enfant avant son entrée à l'école, de 0 à 6 ans.

Qu’il s’agisse de difficultés intellectuelles, motrices, sensorielles, psychiques, ou cognitives, le diagnostic précoce permet d’identifier le handicap ou le risque de handicap mais, surtout, de mettre en place l’aide spécialisée pour votre enfant et pour vous.

Comment sont organisés les CAMSP ?

Souvent installés dans les locaux des centres hospitaliers ou dans d’autres centres accueillant de jeunes enfants, les CAMSP peuvent être polyvalents ou spécialisés dans l’accompagnement d’enfants présentant le même type de handicap. Il y a environ 250 CAMSP répartis sur toute la France.

L’équipe du CAMSP est composée d'une équipe pluridisciplinaire médicale, paramédicale et éducative : de médecins spécialistes (pédiatres et psychiatres), de personnel de rééducation (orthophoniste, psychomotricienne, ergothérapeute, etc.), d’auxiliaires médicaux, de psychologues, d’assistantes sociales et d’éducateurs de jeunes enfants.

Quelles sont les missions des CAMSP ?

Les CAMSP assurent :

  • le dépistage des déficits ou handicaps ;
  • la prévention de leur aggravation ;
  • les soins et la rééducation par cure ambulatoire permettant le maintien de l’enfant dans un milieu de vie ordinaire ;
  • l’accompagnement des familles dès la période de doute ;
  • l’aide à l’intégration dans les structures d’accueil de la petite enfance (crèche, halte-garderie, école maternelle) ;
  • le lien avec les structures hospitalières et « de ville ».

Dans le cadre d’un accompagnement par CAMSP, l’équipe pluridisciplinaire vous accompagne tout au long de votre parcours au sein du CAMSP et vous propose :

  • un diagnostic et un traitement visant à faciliter l’adaptation de votre enfant dans son milieu familial, social et scolaire ;
  • un suivi de votre enfant par des consultations, des séances individuelles ou de groupe. Chacune visant à aider votre enfant dans l’acquisition de son autonomie et à développer ses capacités de communication.

Les actions de prévention, de dépistage et de prise en charge se font en partenariat avec les crèches et écoles, les centres de PMI, les services hospitaliers et les médecins libéraux.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de l’accompagnement des CAMSP ?

Les parents ont directement accès aux CAMSP, sans notification de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) mais un avis favorable de cette instance devient nécessaire au-delà de 6 mois de prise en charge.

Si vous envisagez un accompagnement de votre enfant par un CAMSP, vous pouvez donc prendre contact directement avec la structure. Les coordonnées des CAMSP peuvent être fournies par votre médecin, l’hôpital, les services de PMI ou les services de santé scolaire qui suivent votre enfant. Vous pouvez également accéder à l’annuaire des CAMSP sur le site de l’Association nationale des équipes contribuant à l’action médico-sociale précoce.

À noter : selon les CAMSP, les délais d'attente avant un premier rendez-vous peuvent être longs.

Combien coûte l’accompagnement médico-social du CAMSP ?

L’intervention du CAMSP est gratuite pour les familles, la totalité des interventions des CAMSP étant prise en charge par l’Assurance maladie.

Les frais de transport des enfants et adolescents en situation de handicap pris en charge par des CAMSP sont intégralement remboursés par la Sécurité sociale. Toutefois, la prise en charge des frais nécessite une prescription médicale de transport avec demande d’accord préalable.

2) Centre médico-psycho-pédagogique

Votre enfant éprouve des difficultés d'apprentissage, des troubles psychomoteurs, du langage ou des troubles du comportement, en famille ou à l’école ? Profitez jusqu’à ses 20 ans des services des centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) pour trouver des réponses adaptées et faciliter les relations de votre enfant avec son environnement, scolaire, social et familial

Comment fonctionnent les CMPP ?

Services médico-sociaux, les CMPP sont présents dans chaque département.

Les CMPP proposent un suivi et un accompagnement des enfants et adolescents de 0 à 20 ans, par une équipe pluridisciplinaire composée en général de plusieurs professionnels (médecins pédopsychiatres, médecins, psychologues, psychomotriciens, psychopédagogues, orthophonistes, éducateurs, assistants de service social…) sous la responsabilité d'un médecin.

Quelles sont les missions des CMPP ?

L'équipe pluridisciplinaire des centres médico-psycho-pédagogiques assure une fonction d'accueil, d'écoute et de soins auprès des enfants et de leur famille, sous forme de consultations ambulatoires.

Les CMPP ont pour principales missions de :

  • diagnostiquer et traiter les troubles exprimés de l’enfant ou de l’adolescent, tout en lui permettant de rester dans son lieu de vie habituel ;
  • fournir une prise en charge globale de l’enfant ou de l’adolescent en apportant les aides thérapeutiques et rééducatives adaptées à ses troubles. La prise en charge proposée est soutenue par un projet thérapeutique individualisé élaboré en synthèse par une équipe pluridisciplinaire et en accord avec la famille ;
  • favoriser l’adaptation familiale, sociale, scolaire en prenant en compte les spécificités de chaque individu : accompagnement de la famille (de la guidance à la thérapie familiale), prises en charge individuelles (uniques ou multiples), prises en charge en groupe, etc. ;
  • participer à l’orientation d’enfants ou d’adolescents, en fonction de leurs troubles (MDPH, autres services de soins…) ;
  • faciliter toute action d’intégration en milieu ordinaire : si la famille le souhaite, un travail de concertation peut avoir lieu avec les enseignants, les médecins, les travailleurs sociaux qui connaissent l’enfant, dans le respect du secret professionnel ainsi qu’une participation aux équipes éducatives.

Le travail en réseau avec les partenaires extérieurs directement concernés par l'enfant (institutions et services de la santé, de l'éducation, de la justice, du secteur social, médecins, paramédicaux...) se révèle très important.

Les interventions les plus fréquemment proposées par les CMPP sont :

  • des psychothérapies individuelles avec l'enfant ou l'adolescent, associée éventuellement à des entretiens avec le ou les parents ;
  • des psychothérapies familiales, des rééducations du langage écrit et oral ;
  • des rééducations logico-mathématique (et de raisonnement) ;
  • des séances d’orthophonie ;
  • des séances de psychomotricité ;
  • des thérapies psychomotrices ;
  • des groupes thérapeutiques.

Les rééducations se font sous forme de séances individuelles ou en groupe quelques heures par semaine. Le délai avant la mise en place de la première séance peut être long.

Quelles sont les démarches pour consulter un CMPP ? 

Vous pouvez consulter un CMPP de votre propre initiative, ou sur le conseil d’un tiers (médecin, enseignant, travailleur social, etc.). Adressez-vous aux services sociaux de votre lieu de résidence pour obtenir les coordonnées du CMPP le plus proche de chez vous.

Lors d’un premier rendez-vous avec un médecin votre enfant et vous-même êtes amenés à vous exprimer sur l’origine de votre démarche, les difficultés rencontrées. À la suite de ce premier rendez-vous, d’autres entretiens, d’autres bilans peuvent vous être conseillés (examen psychologique, bilans orthophonique, psychomoteur, pédagogique, ergothérapique, éducatif, ou pédiatrique). Sur cette base, les différents professionnels du CMPP se réunissent pour évoquer un diagnostic et vous proposer une prise en charge thérapeutique adaptée. Les horaires, le rythme, la durée des séances sont choisis en accord avec vous.

À noter : du fait des nombreuses demandes, les délais pour obtenir un premier rendez-vous dans certains CMPP peuvent être de plusieurs mois.

Quel est le prix de l’accompagnement en centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) ?

L’intervention des professionnels du CMPP est gratuite pour les familles. La totalité des interventions des CMPP étant prise en charge par l’Assurance maladie.

Les frais de transport des enfants et des adolescents en situation de handicap pris en charge par des CMPP sont intégralement remboursés par la sécurité sociale (contribution forfaitaire de 2 euros). Toutefois, le remboursement des frais nécessite une prescription médicale de transport avec demande d’accord préalable.

3) Centre médico-psychologique

Si votre enfant est en souffrance psychique que votre budget est très serré et qu’il ne vous permet pas de consulter dans le privé, vous avez la possibilité de consulter un médecin psychiatre et/ou un psychologue dans un centre médico-psychologique (CMP).

Comment fonctionne le CMP ?

Structure de soins rattaché à un hôpital, le CMP est un lieu de soin public sectorisé qui propose des consultations médico-psychologiques et sociales à toute personne en difficulté psychique. Il existe des CMP pour enfants et adolescents (0 à 16 ans) et des CMP pour adultes (à partir de 16 ans).

En son sein, votre enfant bénéficie d’un accompagnement médico-social assuré par une équipe pluridisciplinaire composée aussi bien de soignants (médecins psychiatres, psychologues cliniciens, infirmiers, orthophonistes, psychomotriciens, etc.) que de travailleurs sociaux (assistants de service social, éducateurs, etc.). Si besoin, votre enfant peut être orienté vers des structures adaptées (centre d’accueil thérapeutique à temps partiel, hôpital de jour, unité d’hospitalisation psychiatrique).

À noter qu’en accord avec les familles, le CMP travaille en partenariat et en prévention avec les intervenants locaux (crèches, PMI, écoles, collèges, professionnels médico-sociaux…).

Les missions des centres médico-psychologiques (CMP)

Les centres médico-psychologiques pour les enfants ou les adolescents sont des lieux de consultation, de dépistage, d’évaluation et de traitement ambulatoire, qui ont pour principales missions de :

  • accueillir et d’orienter les jeunes et leurs familles ;
  • prendre en charge des enfants jusqu’à 16 ans environ, présentant des difficultés affectives, psychologiques ou familiales ;
  • d’organiser des actions de prévention, de diagnostic, de soins ambulatoires et d’interventions à domicile ;
  • d’apporter du soutien aux familles.

Les équipes pluridisciplinaires des centres reçoivent des enfants et des adolescents qui présentent des difficultés de natures diverses :

  • troubles d’adaptation scolaire ;
  • troubles du langage écrit et oral ;
  • problèmes de comportement ;
  • troubles psychomoteurs ;
  • difficultés relationnelles ou caractérielles ;
  • états dépressifs, tentative de suicide ;
  • troubles précoces de la relation ;
  • troubles du sommeil et de l’alimentation ;
  • conflits avec les parents.

À la suite d’une évaluation, un projet thérapeutique est proposé à la famille, à l’enfant ou à l’adolescent. En réponse aux besoins identifiés lors de l’évaluation, différentes prises en charge peuvent être proposées par l’équipe du CMP :

  • des consultations individuelles (psychothérapie, psychomotricité, orthophonie, évaluation sociale) ;
  • des groupes thérapeutiques ;
  • des entretiens familiaux ;
  • de l'aide à la parentalité ;
  • des consultations et suivis en périnatalité ;
  • de l'accueil familial thérapeutique.

Comment bénéficier de l’accompagnement du CMP ?

Chaque personne, en fonction de son lieu d’habitation, dépend d’un CMP particulier. Vous pouvez donc prendre contact directement avec le CMP dont dépend votre lieu de résidence.

À noter : le délai pour un premier rendez-vous peut être parfois long (plusieurs mois par exemple sur la région parisienne), même si cela arrive aussi qu’en fonction de l’urgence, la prise en charge puisse être accélérée.

Combien coûte une consultation en CMP ?

Financées par l'Assurance maladie, les consultations en CMP sont entièrement gratuites.

4) Hôpital de jour

Si votre enfant souffre de troubles psychiques sachez qu’il peut être accueilli en hôpital de jour et bénéficier, en un même lieu et de façon concertée :

  • d'actions médicales, éducatives et pédagogiques ;
  • d’un accompagnement par des éducateurs spécialisés, des soignants, et des enseignants spécialisés.

L’accompagnement médico-social en hôpital de jour : organisation

Les hôpitaux de jour sont généralement rattachés à un établissement public de santé mentale c’est-à-dire à un hôpital psychiatrique.

Ils fonctionnent avec un grand nombre de professionnels aux spécialités différentes (équipe pluridisciplinaire) : médecins psychiatres, psychologues, infirmiers, éducateurs spécialisés, orthophonistes, psychomotriciens, ergothérapeute, enseignant spécialisé, assistante sociale, personnel de service.

Les missions de l’hôpital de jour

Les hôpitaux de jour ont pour vocation d’assurer la prise en charge thérapeutique, le soutien éducatif, le soutien pédagogique, ou la rééducation de l’enfant/adolescent, afin de favoriser sa réadaptation dans son environnement.

Chaque enfant/adolescent bénéficie d’un projet de soin personnalisé construit avec ses parents et réactualisé tout au long de sa prise en charge. Les temps de soins à l’hôpital de jour peuvent se décliner en :

  • ateliers thérapeutiques ;
  • prises en charges individuelles ou groupales ;
  • sorties extérieures ;
  • séjours thérapeutiques ;
  • temps d’intégration scolaire.

Si votre enfant est accueilli en hôpital de jour, il peut l’être à temps complet ou à temps partiel. Selon sa situation, il peut poursuivre sa scolarité dans son établissement scolaire ou bénéficier au sein de l’hôpital de jour d’un accompagnement par un enseignant spécialisé.

Les enseignants spécialisés des hôpitaux de jour ont pour principales missions de :

  • assurer la scolarisation, pendant les temps d’hospitalisation de jour et selon les indications médicales, d’enfants/adolescents en soin de jour ;
  • amener chaque enfant/adolescent bénéficiant d’un suivi scolaire à une activité intellectuelle et scolaire correspondant à son âge et à ses possibilités ;
  • collaborer avec les équipes médicale et/ou éducative ;
  • élaborer, actualiser et évaluer, dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation (PPS), le projet pédagogique individualisé de chaque enfant/adolescent (horaire hebdomadaire et journalier de travail scolaire, emploi du temps, programmation des apprentissages…) ;
  • le cas échéant, travailler à l’insertion ou à la réinsertion des enfants dans le système scolaire ordinaire pendant ou après les hospitalisations, avec l’équipe pédagogique qui assurera l’accueil, en relation avec les parents et l’équipe médicale ;
  • coordonner les actions pédagogiques entre l’hôpital de jour et le lieu de scolarisation ;
  • participer aux réunions (institutionnelles, de synthèse, des équipes de suivi de la scolarisation) ;
  • être personne ressource pour les accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH).

À noter : l’accompagnement en hôpital de jour peut être complété par des soins en libéral (par convention quand le soin ne peut pas être proposé par l’hôpital de jour).

Quelles sont les démarches d'admission en hôpital de jour pour enfant

L’admission en hôpital de jour se fait sur seule décision médicale ou orientation (psychiatre qui suit votre enfant, orientation par le CMP, etc.). Vous n’aurez donc pas besoin d'une notification de la MDPH pour pouvoir avoir accès aux soins à l’hôpital de jour.

Quel est le coût des soins en hôpital de jour pour enfants ? 

Les soins à l’hôpital de jour sont gratuits pour les enfants en situation de handicap. Ils sont en effet financés par l’Assurance maladie.

5) Les praticiens du secteur libéral

En dehors de ces structures qui présentent l’avantage d’être composée d’équipes pluridisciplinaires, vous pouvez opter pour un accompagnement de votre enfant par des praticiens libéraux (médecin, orthophoniste, kinésithérapeute, psychologue, psychomotricien, ergothérapeute, etc.).

Parmi ces praticiens, votre médecin traitant ou pédiatre, par ses fonctions de diagnostic, de conseil et d'orientation, joue un rôle majeur dans la prise en charge de votre enfant. Il assure :

  • le premier niveau de recours aux soins ;
  • la mise en place d’un suivi médical personnalisé ;
  • la prescription d’un parcours de bilan et d’intervention précoce, et l’orientation de auprès d’une plateforme de coordination et d’orientation ;
  • l’orientation dans le parcours de soins coordonnés, en vous mettant en relation, si besoin, avec d’autres professionnels de santé ;
  • la coordination des soins et des rééducations, en fonction de ses besoins et de son évolution ;
  • les liens avec l’école ou les structures d’accueil de la petite enfance afin que l’intégration de l’enfant tienne compte de ses compétences mais aussi des contraintes liées au milieu ordinaire.

Quel est le coût du suivi en libéral pour un enfant en situation de handicap ? 

En libéral (cabinet privé), les consultations sont en fonction du praticien :

  • médecin, pédiatre : payantes mais remboursées par l’Assurance maladie à hauteur de 70 % (hors dépassement d’honoraires) ;
  • infirmières, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues : payantes mais remboursées à hauteur de 60 % (hors dépassement d’honoraires) ;
  • psychologue, psychomotricien… : payantes et non remboursées par l’Assurance maladie (les tarifs sont variables).

À savoir

À titre exceptionnel, sachez que des praticiens libéraux peuvent intervenir dans l’établissement où est scolarisé votre enfant, dès lors que ce besoin est reconnu par votre MDPH et qu’il figure ainsi dans son PPS. L’intervention de ces professionnels fait l’objet d’une autorisation préalable du directeur ou du chef d’établissement. Il en est de même des demandes d’autorisation de sortie pour motifs médicaux. L’enfant doit être accompagné.

L’info en plus !

Pour trouver l'annuaire des professionnels de santé et des établissements de soins, consultez l’annuaire santé de l’Assurance maladie.