Coronavirus: consultez les informations officielles du Gouvernement.
Un nouveau numéro pour vous aider : le numéro 0800 360 360 (services et appels gratuits).

Quelles sont les aides à l’intégration et l’insertion professionnelle ?

Publié le 02/10/2021 ‐ Mis à jour le 01/12/2022

Que ce soit dans le cadre d’un stage, d’une formation en alternance ou d’un emploi, il existe de nombreuses aides pour faciliter l’intégration et l’insertion professionnelle de votre enfant au sein d’une entreprise ou d’une structure publique avec laquelle il a conclu un contrat de travail ou d’apprentissage ou une convention de stage. L’obtention de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) constitue un élément majeur pour l’intégration des personnes handicapées au travail. Faites le point grâce à cet article sur l’importance pour votre enfant d’obtenir la RQTH que ce soit dans le cadre de son parcours scolaire que dans le cadre de sa future insertion sur le marché de l’emploi.

1) La RQTH : reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé pour les jeunes

Pour faciliter l’intégration professionnelle de votre enfant en situation de handicap, il est important d’obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Votre enfant est considéré comme travailleur handicapé dès lors que ses possibilités d’effectuer un stage en entreprise, ou un apprentissage, d'obtenir ou de conserver un emploi sont réduites en raison de l'altération d'une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique.

Dès lors que votre enfant est âgé de plus de 16 ans et en situation de handicap, vous pouvez demander la RQTH. Cette RQTH ne va pas lui permettre d’obtenir une aide financière, mais plutôt d'accéder à des mesures visant :

  • dans le cadre de son parcours scolaire, à faciliter la réalisation de formations en apprentissage, de stages en entreprise et de périodes de formation en milieu professionnelle ;
  • dans le cadre de sa future insertion sur le marché de l’emploi, à faciliter son insertion professionnelle et son maintien dans l’emploi.

La RQTH permet en effet de bénéficier :

  • d’aides techniques, matérielles, humaines pour favoriser l’intégration en entreprise, notamment grâce à un aménagement des conditions de travail ou du poste de travail ;
  • d’adaptation du temps de travail ;
  • d’aménagement de contrat, notamment dans le cadre d’une formation en apprentissage ;
  • de mesures d'accompagnement pour la recherche d'un emploi ;
  • d’un aménagement de concours ou d'un recrutement contractuel spécifique pour l'accès à un emploi dans la fonction publique.

Enfin, elle permet de faire partie des bénéficiaires de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés des entreprises privées et publiques.

La RQTH est attribuée par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour une durée de un à dix ans. C’est à vous d’en faire la demande. Elle peut être attribuée sans limitation de durée lorsque la situation n’est pas susceptible d’évolution. La date de début du droit correspond à la date de prise de décision par la CDAPH.

Selon la situation de votre enfant, cette reconnaissance peut être assortie d'une orientation professionnelle.

À savoir

  • Les jeunes de plus de 16 ans, disposant d'une convention de stage, sont reconnus travailleur handicapé dès lors qu'ils bénéficient de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH), de la prestation de compensation du handicap (PCH). Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de demander une RQTH, la décision d’AEEH ou de PCH suffit. Cette reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé n'est valable que pendant la durée du stage.
  • La RQTH peut être attribuée aux personnes autorisées, sur dérogation attribuée par l’inspecteur d’académie, à commencer un apprentissage dès l’âge de quinze ans.

2) Les aides de l’Agefiph et du Fiphfp

Si votre enfant trouve un stage, un apprentissage ou un emploi, il peut notamment bénéficier dès lors qu’il a obtenu la RQTH d'aménagements spécifiques liés à son handicap comme, par exemple, un accès facilité à son bureau s’il est en fauteuil roulant, un clavier d'ordinateur adapté s’il est mal voyant, etc.

Cette RQTH lui permet en effet d'accéder s’il travaille dans :

  • le secteur privé, aux aides de l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des handicapés (Agefiph) ;
  • dans le secteur public, aux aides du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (Fiphfp).

Les aides et les services proposés par l’Agefiph et le Fiphfp visent à compenser le handicap au poste de travail ou à prendre en charge les surcoûts générés par les conséquences du handicap.

En matière de compensation du handicap, l’Agefiph comme le Fiphfp peuvent notamment contribuer financièrement :

  • aux déplacements de la personne : aménagement de véhicule, transports adaptés… ;
  • à une aide technique : aménagement de poste, acquisition d'équipement spécifique… ;
  • à une aide humaine : intervention d'un tiers permettant de réaliser certains gestes…

Pour en savoir plus sur les aides à destination du secteur privé, consultez le catalogue des aides et services de l’Agefiph.

Pour en savoir plus sur les aides à destination du secteur public, consultez le catalogue du Fiphfp.